Lait de soja : à proscrire dans l’alimentation de bébé ?

On trouve aujourd’hui du soja dans tous les rayons du supermarché.

Pour autant, doit-on l’intégrer dans l’alimentation de nos enfants ? Plusieurs récentes études américaines apportent une réponse à cette question.

 

Le soja sous toutes ses formes est aujourd’hui de plus en plus consommé. En effet, en 2014, 4 Français sur 10 achetaient des produits au soja régulièrement. Et pour cause, le soja sous toutes ses formes est bon pour la santé. Il diminue le cholestérol, les risques cardiovasculaires et prévient l’ostéoporose.

Mais si ses bénéfices sont connus et reconnus, on en oublie ses désavantages. En particulier le taux très élevé d’isoflavone présent dans les produits au soja. En effet, les isoflavones sont des phytoestrogènes, c’est-à-dire des substances végétales similaires aux œstrogènes (hormones féminines). Une forte consommation de lait de soja chez un enfant dont les organes génitaux sont en train de se former pourrait donc entraîner un dérèglement hormonal en théorie.

En réalité, qu’en est-il ? Le lait de soja est-il dangereux pour nos tout petits ?

 

 

Mais si ses bénéfices sont connus et reconnus, on en oublie ses désavantages. En particulier le taux très élevé d’isoflavone présent dans les produits au soja. Les isoflavones sont des phytoestrogènes, c’est-à-dire des substances végétales similaires aux œstrogènes (hormones féminines). Une forte consommation de lait de soja chez un enfant dont les organes génitaux sont en train de se former pourrait donc entraîner un dérèglement hormonal en théorie.

 

Le lait de soja entraîne des dérèglements hormonaux chez les tout-petits…

Une étude américaine (1) réalisée en avril 2017 s’intéresse à environ 300 nouveaux nés, de la naissance jusqu’à 28 ou 36 semaines. Elle se base sur les mesures semaine après semaine de l’évolution de la taille de l’utérus chez les filles, et de la taille des tétons chez les garçons.

Sur ces enfants, 70 sont nourris au lait maternel, 111 nourris au lait de vache et 102 nourris au lait de soja.

 

Ils trouvent que la taille des tétons des petits garçons diminue moins rapidement pour les enfants nourris au lait de soja. En effet, les phytœstrogènes présents dans le lait de soja viennent compenser l’action des hormones masculines à la naissance.

 

Chez les petites filles, le développement de l’utérus et des tissus vaginaux se fait beaucoup plus rapidement chez celles nourries au lait de soja.

 

… Dérèglements hormonaux qui peuvent devenir durables.

Ce dérèglement que l’on observe peut se poursuivre à long-terme.

En effet, une autre étude américaine (2) tire ces conclusions de l’analyse de l’ADN des cellules vaginales. Cet ADN peut se modifier par le phénomène de méthylation. C’est une modification chimique pouvant se trouver à n’importe quel endroit de la séquence de l’ADN.

 

Les sujets observés sont 214 filles âgées de 0 à 9 mois. Les chercheurs observent que la méthylation de l’ADN, naturelle dans les premiers mois, est altérée chez celles nourris au lait de soja. Autrement dit, les dérèglements hormonaux entraînés par la consommation de lait de soja peuvent être durables en s’inscrivant dans l’ADN.

 

 

 Le lait de soja est donc déconseillé comme consommation régulière chez les enfants de moins de 3 ans et chez la femme enceinte. Même chez l’adulte, le soja est à consommer avec modération. L’Affsa, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments conseille de ne pas dépasser la dose journalière de 1mg par kilo. Ainsi, une personne de 60kg ne doit pas consommer plus de 6mg de soja par jour.

 

Le soja : comme tout, à consommer avec modération.

 Le lait de soja est donc déconseillé comme consommation régulière chez les enfants de moins de 3 ans et chez la femme enceinte.

 

Même chez l’adulte, le soja est à consommer avec modération. L’Affsa, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments conseille de ne pas dépasser la dose journalière de 1mg par kilo. Ainsi, une personne de 60kg ne doit pas consommer plus de 6mg de soja par jour.

 

Ainsi, malgré ses bienfaits évidents, le soja est comme tout autre aliment, à consommer avec modération, surtout chez les enfants.

 

 

 

Sur Kiddizy, vous trouverez des conseils de qualité au niveau de votre alimentation, puisant directement l’information dans des articles scientifiques publiés récemment.

 

Si vous venez d’avoir un bébé et que vous avez des questions sur votre alimentation et celle de votre enfant, un expert peut vous conseiller via Kiddizy.

Article mis à jour le 5 janvier 2018

Sources :
(1) « Soy Formula and Epigenetic Modifications: Analysis of Vaginal Epithelial Cells from Infant Girls in the IFED Study. » Sophia Harlid, Margaret Adgent, Wendy N. Jefferson, Vijayalakshmi Panduri, David M. Umbach, Zongli Xu, Virginia A. Stallings, Carmen J. Williams, Walter J. Rogan and  Jack A. Taylor
(2) « Soy-Based Infant Formula Feeding and Impact on Estrogen-Responsive Tissue » Virginia A. Stallings
les professionnels certifiés Kidd'izy répondent en 24h aux questions des parents gratuitement

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *