Accessoires d’allaitement : les bouts de sein en silicone. Par Carole Hervé et Kidd’izy

accessoire lactation

 

Carole Hervé, consultante en lactation à Paris est interrogée sur l’utilité des accessoires, notamment des bouts de sein pour  l’allaitement.

 

Kidd’izy : Bonjour Carole, vous êtes consultante en lactation certifiée IBCLC sur Paris. Beaucoup de mamans demandent des accessoires à l’allaitement, aujourd’hui on parle beaucoup des bouts de sein en silicone. Dans quels cas sont-ils utiles ?

Carole Hervé : Merci pour cette question. Dans le trousseau de la jeune mère, beaucoup de personnes ont tendance à recommander d’utiliser, d’inclure, des bouts de sein en silicone. Le bout de sein en silicone c’est une espèce de petit écran, c’est comme ça qu’on l’appelle dans le jargon des consultantes en lactation.

C’est un petit accessoire qui vient se placer sur le mamelon pour éviter potentiellement qu’il y ait des frottements dus à l’allaitement. Ça c’est la belle image ! C’est l’aspect très vendeur et très marketing, si on peut dire, de l’objet, de l’accessoire.

allaitement-accessoire-maman

Au final, il y a un certain nombre de conditions et de circonstances dans lesquelles l’utilisation du sein en silicone est pertinente, mais c’est relativement peu. C’est-à-dire que si le bébé est né grand-prématuré et qu’il a besoin d’un fort stimulus oral pour enclencher la succion, peut-être que le silicone va l’aider. Si les mamelons de la maman sont tellement rétractés qu’il n’y a pas du tout de prise lorsqu’il tête (sachant que le bébé ne prend pas un mamelon mais il prend une bouchée de sein), si le mamelon est tellement ombiliqué qu’il n’arrive pas à saillir, à ce moment-là l’utilisation d’un bout de sein peut être pertinente.

Mais on ne va pas simplement poser l’écran sur le sein. On va essayer de l’ajuster, de faire en sorte qu’il adhère un minimum, de sorte à faire ressortir le mamelon. Même avec le sein en laine lorsque j’ajuste le bout de sein, le mamelon à tendance à ressortir.

Le bout de sein peut être utilisé dans un autre cas de figure, c’est-à-dire que la maman l’aura utilisé en début d’allaitement et puis elle se retrouve avec une lactation très très abondante qui submerge le bébé. Dans ce cas de figure, si on veille à l’utiliser convenablement, peut-être qu’on utilisera le bout de sein pour permettre au bébé de ne pas recevoir trop de lait d’un coup et de ne pas suffoquer au sein.

 

pro certifié consultant lactation

 

Donc c’est une situation qui mérite d’être accompagnée quoi qu’il arrive, ce n’est pas un outil que l’on va utiliser d’ambler dans ces cas de figures là.

Dans les autres situations, on a tendance à proposer un bout de sein parce que la maman a mal, mais lorsqu’elle a mal c’est souvent lié à un défaut de positionnement de la langue sur le sein ou du corps du bébé vis-à-vis du sein. Dans ce cas de figure, il est préférable de veiller à améliorer la position, de résoudre l’origine du problème plutôt que de mettre une sorte de rustine qui finalement ne va pas nous aider parce que lorsque le bébé tète, il a besoin de venir bien stimuler l’aréole et le mamelon de sorte qu’il prélève suffisamment de lait.

Il faut savoir que les canaux lactifères sont situés à trois centimètres à l’arrière de la base du mamelon. Lorsqu’on pose un bout de sein en silicone, de fait ça se comprend assez facilement : le bébé ne peut pas recevoir autant de lait. Donc il va le prélever selon les études entre 20 et 50% de lait en moins que s’il était en direct ! La conséquence est assez simple : s’il prélève moins de lait, le corps de la maman en produit moins, et d’autre part elle peut avoir des engorgements qui ne sont évidemment pas souhaitables.

En conclusion : on peut utiliser le bout de sein en silicone, mais on reste conscient des risques associés à son utilisation, et si on l’utilise on le fait avec l’aide d’une personne spécialisée qui va nous aider à juguler les risques associés à l’utilisation du bout de sein.

Voir aussi: Lait maternel: de nombreux arômes à découvrir

Mis à jour le 9 janvier 2018.

consultation allaitement
Comment se déroule une consultation d’allaitement ? Par Carole Hervé et Kidd’izy
bébé qui tète-aillaitement
Allaitement : le 1er vaccin pour protéger bébé

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *