Produits d’hygiène pour bébé : des substances à éviter

produits hygiène- bébé yeux bleus
Trouver un professionel

Certains produits d’hygiène bébé contiennent des substances nocives pour leur organisme.

Le bébé est bien plus vulnérable que nous aux substances toxiques contenus dans les produits d’hygiènes. Il est donc essentiel de faire attention à ce que nous utilisons pour chouchouter la peau de notre nouveau-né…

 

Le Collège Royal des Sages-femmes (RCM) situé à Londres a publié plusieurs articles concernant les soins à apporter aux nourrissons.

L’un d’eux, rédigé par Sharon Trotter, sage-femme et spécialiste des soins de la peau pour bébé, nous explique pourquoi il est nécessaire de changer nos habitudes en termes de soins pour bébés (1) :

 

L’épiderme, plusieurs couches essentielles

L’épiderme est constitué de 4 couches. Ainsi les produits d’hygiène permettent de la protéger. La couche cornée (partie superficielle et inerte) et 3 autres couches vivantes. La dernière couche est appelée stratum basale et est à la jonction entre l’épiderme et le derme. C’est à cet endroit que les cellules de la peau se régénèrent. Cette structure peut être facilement endommagée par les produits d’hygiène pour bébé.

A la naissance, la peau du bébé est protégée par une couche de « Vernix casoa », une substance blanche et cireuse riche en lipides épidermiques, qui est absorbée durant les premiers jours de vie. Pendant ce temps, la peau du nourrisson est colonisée par un ensemble de bactéries et fabrique ses propres protections.

 

 

produits-hygiènes-bébé-bain

 

Les lipides, essentiels pour la peau du bébé

Les lipides de l’épiderme jouent un rôle essentiel dans le maintien de la barrière de la peau : un faible niveau de lipides se traduit chez le nourrisson par de l’eczéma atopique (ou dermatite atopique).

Il faut donc laver bébé tout en conservant cette fine couche riche en lipides. Or, certaines substances présentes dans les savons et les shampoings ont tendance à la supprimer.

Il est également important de rappeler que le ratio de la surface de la peau sur le poids du corps est plus haut à la naissance ainsi la proportion de produit absorbée sera plus grande que pour un adulte.

Une étude publiée dans le Journal de l’Académie Européenne de Dermatologie et de Vénéréologie en 2011 a montré que l’utilisation du savon doux, en comparaison à l’eau claire, avait un effet minimal sur la prolifération de bactéries dans la période néonatale, et que l’eau claire est largement suffisante pour assurer un bon nettoyage de la peau (2).

Il est recommandé de faire un bain deux à trois fois par semaine, pendant pas moins de 5 minutes. Pour limiter les dommages sur la peau, les produits de bains doivent être utilisés brièvement.

 

 

produit-hygiène-substance-proscrire

 

Des substances à proscrire

L’association Women in Europe for a Common Future (WECF) a publié un guide des produits d’hygiène et de soins (que vous pouvez télécharger ici) pour bébé. Ce guide référence et met en garde contre les substances toxiques présentes.

Il recense plusieurs catégories de produits, et indique les substances nocives qu’on risque d’y trouver :

  • Dans les antibactériens et les antimicrobiens le trisodan est présent. Il est toxique pour les espèces aquatiques et s’accumule dans l’environnement.
  • Egalement, certaines molécules présentes dans les conservateurs et agents moussants sont irritantes et cancérigènes : le phénoxyéthanol, le formaldéhyde et le sodium laureth/lauryl sulfate.
  • Plusieurs filtres solaires et parfums contiennent aussi des perturbateurs endocriniens et qui s’accumulent dans le lait maternel notamment.

…La liste est longue.

Le guide partage également des conseils concernant l’utilisation des crèmes protectrices , mais aussi des lingettes ou encore des produits de bain et de douche.

Par exemple, il est conseiller de limiter les shampoings à une fois par semaine, et aussi d’utiliser de l’huile d’amande douce bio pour hydrater la peau du bébé.

L’association recommande également de porter une attention particulière aux labels, comme « Cosmébio » ou « Ecocert », qui sont gages d’authenticité.

 

Enfin par précaution, Kiddizy vous conseille d’utiliser des soins pour bébé sans composants chimiques, et 100% bio, afin d’éviter les risques.

01.06.2016

(1): Neonatal skincare: why change is vital, S. Trotter, Midwives magazine: April 2006, Royal College of Midwives
(2): Skin cleansing in children, C Gelmetti, Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology, 2011
Mis à jour le 08/08/17

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute