GROSSESSE ET POLLUTION: QUELS RISQUES POUR LA SANTÉ DU BÉBÉ ?

Risque de pollution grossesse

Mis à jour le 13 juin 2018.

Pollution : l’Association Nationale pour la Prévention et l’Amélioration de la Qualité de l’Air connaît déjà les effets de la pollution atmosphérique sur la santé. Mais, il y a de plus en plus d’études qui montrent les effets de la pollution in utero. Pour cette raison, les conséquences de la pollution peuvent toucher plusieurs générations.

 

 

La pollution atmosphérique passe-t-elle à travers le placenta?

 

échographie bébé

 

 

En premier lieu, les particules fines (moins de 2,5 micromètres de diamètre) sont en suspension dans l’air. Essentiellement, elles proviennent des véhicules motorisés ou de la combustion du pétrole ou du charbon.
Lorsque nous les respirons, elles peuvent atteindre nos poumons ainsi que notre système circulatoire.

Par ailleurs, l’American Heart Association a réalisé une étude intensive entre 1998 et 2012. En fin de compte, presque 1 300 mères et leurs enfants âgés de 3 à 9 ans ont participé. Avant tout, l’étude mesure annuellement la pression artérielle.

En revanche, cette étude est la première à  démontrer que la respiration de l’air pollué peut influencer la santé cardiovasculaire du fœtus, explique N.T. Muller, l’auteur de l’étude.

C’est-à-dire que la pollution inhalée traverse la barrière placentaire. Donc, une grossesse exposée à la pollution peut influencer la santé du bébé. 

 

 

La tension artérielle des bébés évaluée après une grossesse exposée à la pollution

 

En somme, la pression artérielle systolique est  « élevée » si elle est supérieure à hauteur de 10% par rapport aux données nationales.

En revanche, il faut prendre en compte d’autres facteurs tels que le poids de naissance et le tabagisme maternel. Néanmoins, les chercheurs estiment que les enfants les plus exposés aux particules fines durant la grossesse sont 61% plus susceptibles d’avoir une tension artérielle élevée pendant l’enfance.  

 

 

 

La pollution atmosphérique impacte l’ADN de bébé

En janvier 2017, une étude américaine de l’université Colombia a révélée que l’exposition maternelle à la pollution modifierait également l’ADN de leur enfant  avant leur naissance.

En résumé, cette étude étudie l‘ADN du sang contenu dans le cordon ombilical des nouveaux-nés avant et après la fermeture d’une usine à charbon.

Les observations d’enfants nés avant la fermeture de l’usine montrent que les télomères, ou la section de l’ADN permettant de copier les chromosomes, plus courts que ceux nés après la fermeture de l’usine. En revanche, selon les chercheurs D. Tang et F. Perera, les télomères raccourcis entraîneraient le vieillissement de la peau, le cancer, les maladies cardiovasculaires et le déclin cognitif chez le nouveau-né. 

 


D’autres facteurs de risque pour le bébé : l’alcool et le tabac


En définitive, la pollution aux particules fines est responsable de 4,2 millions de décès prématurés par an. Mais il y a d’autres facteurs qui représentent un risque majeur pour la santé du bébé.   

Selon l’INSERM ,  le syndrome d’alcoolisation fœtale concerne 1% des naissances soit 8000 naissances par an. L’alcool consommé pendant la grossesse passe à travers le placenta et, donc, entraîne des troubles comportementaux chez l’enfant ou encore des anomalies de développement.

Le Ministère de la Santé et des Solidarités rapporte que 17,8 des Françaises fument toujours au 3ème trimestre de grossesse. En fait, la France réclame le taux le plus élevé de l’Europe. Fumer au cours de la grossesse présente des risques majeurs pour la santé du nourrisson. Pourtant, le tabagisme maternel peut être à l’origine du retard de croissance intra-utérine ou de la mort subite du nourrisson.

 

En cas de doute ou de questions, parlez-en à votre médecin.

Chez Kidd’izy, vous pouvez trouver les spécialistes de la maternité certifiés. Vous pouvez réaliser une recherche selon vos critères en utilisant notre outil « Trouver un pro ».

 

Trouver un pro

 

S’il vous faut plus d’attention personnalisée Kidd’izy est là! Vous pouvez compléter un questionnaire d’orientation pour être contacté individuellement.

 

Sources :

L.J. APPEL, X. HONG, N.T. MUELLER, H. WANG, X. WANG, M. ZHANG, « Maternal exposure to ambient particular matter during pregnancy and the risk for high blood pressure », Hypertension: An American Heart Association Medical Journal, May 2018.

les professionnels certifiés Kidd'izy répondent en 24h aux questions des parents gratuitement

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *