L’alcool durant la grossesse : les conséquences sur l’enfant

alcool-boire-enceinte-femme enceinte-grossesse

Vous buvez de l’alcool et vous êtes enceinte ? Il est vivement conseillé d’arrêter.

Qu’importe la dose bue, l’alcool ingéré par une femme enceinte passe presque intégralement dans le sang du bébé par le placenta. Rapidement, il y a autant d’alcool dans son sang que dans celui de sa mère. De plus, le foetus reste exposé plus longtemps aux effets toxiques de l’alcool car son petit foie l’élimine plus lentement.

Il n’y a pas d’alcool moins dangereux qu’un autre. En effet, un verre standard de whisky, de bière, de vin, de champagne etc contient la même quantité d’alcool pur (environ 10 grammes).

De fait, ils présentent donc tous le même danger pour le futur enfant.

 

 

Quelles conséquences sur l’enfant ?

 

L’alcool est absolument déconseillé au cours de votre grossesse car cela peut avoir des effets irréversibles sur le bébé. Parfois, il s’agit de troubles du comportement mineurs appelés troubles causés par l’alcoolisation fœtale (TCAF).

Plus rarement, il peut s’agir du syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF). C’est la conséquence la plus grave d’une consommation d’alcool pendant la grossesse.

Cette dernière complication peut alors entraîner :

  • un retard de croissance ;
  • une malformation du crâne et du visage ;
  • des handicaps comportementaux et/ou cognitifs (retard mental, problèmes d’apprentissage, de mémoire, d’attention), observés dans près de 50 % des cas.

 

 

alcool-grossesse-conséquence-bébé-femme enceinte

 

 

Chaque année en France, 8 000 enfants naissent avec des troubles causés par l’alcoolisation fœtale et 800 d’entre eux ont un syndrome d’alcoolisation fœtale grave.

Pourtant, les risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse sont encore très flous pour bon nombre de mamans.

Selon les résultats d’une étude de l’INPES de 2015 sur les connaissances et la perception des risques de la consommation d’alcool pendant la grossesse :

  • 25% des personnes interrogées estiment que toute consommation d’alcool pendant la grossesse comporte un risque pour le nouveau-né ;
  • 86% pensent qu’être soûle ne serait-ce qu’une seule fois au cours de la grossesse est dangereux pour le bébé ;
  • Cependant, même les risques d’une faible consommation d’alcool au cours de la grossesse semblent être moins connus : Seulement 18% des personnes interrogées pensent qu’une femme enceinte peut boire quelques gorgées d’alcool de temps en temps sans que cela ne soit un facteur de risque pour son bébé et 37% estiment que les risques pour l’enfant apparaissent seulement à partir d’une consommation quotidienne d’alcool.

 

 

Je contacte un professionnel ici

 

 

Besoin d’aide ?

 

Si vous rencontrez des difficultés liées à la consommation d’alcool, des solutions existent :

  • Parlez-en avec un professionnel de santé : votre médecin traitant, votre gynécologue ou votre sage-femme qui sauront alors vous conseiller.
  • Le dispositif « Alcool Info Service » permet de parler avec un professionnel 7 jours/7, de 8h à 2h, en appelant au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ou encore de poser ses questions et d’échanger sur des forums sur www.alcool-info-service.fr.

 

 

« Zéro alcool durant la grossesse »

 

Enfin, depuis le 3 octobre 2007, un message sanitaire préconisait l’absence de consommation d’alcool pendant la grossesse (soit le pictogramme avec le message suivant « grossesse = zéro alcool »).

Jugé trop petit et donc peu visible, la ministre de la santé Agnès Buzyn a indiqué mardi dernier vouloir un nouveau logo, plus grand et plus visible : « Nous avons obtenu des alcooliers qu’il y ait un logo qui explique bien qu’on ne doit boire aucun alcool pendant la grossesse », a affirmé la ministre. « Le logo va être mis sur toutes les bouteilles. (…) Nous sommes en train de travailler sur la taille et la couleur ».

Ce nouveau logo devrait en effet voir le jour d’ici la fin de l’année.

 

Malgré tout cela, si vous continuez à consommer de l’alcool, même à faible dose, durant votre grossesse, pensez à votre enfant et à son futur. Il en va de même pour la cigarette. Alors, un petit effort de 9 mois ne peut vous faire et lui faire que du bien.

 

 

professionnels certifiés-kidizzy

 

 

Dans le but de mieux vous informer autour de votre grossesse et de l’arrivée de votre enfant, Kidd’izy vous aide à trouver  les meilleurs professionnels de la maternité, parentalité: coachs parentaux, psychologues, accompagnants en périnatalité, baby planners etc…

 

 

Sources :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *