Naissance prématurée : favorise-t-elle les troubles de l’attention ?

bébé-hôpital-prématuré-naissance

Nous savions déjà qu’une naissance prématurée pouvait avoir des conséquences sur la santé du nourrisson et qu’il était nécessaire de redoubler de vigilance. De ce fait, les chercheurs se penchent énormément sur le sujet.

Par exemple récemment, un nouvel appareil pour traiter l’apnée des prématurés a vu le jour. Cependant, il se pourrait que la prématurité ait également des conséquences sur la concentration future de l’enfant. C’est en tout cas ce que suggère une récente étude norvégienne.

 

Naissance prématurée, un danger pour le nouveau-né

 

Pour rappel, on appelle naissance prématurée une naissance d’un enfant ayant lieu avant la 37ème semaine de grossesse. D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), plus d’1 enfant sur 10 naît prématuré et plus d’1 million d’enfants prématurés meurent chaque année.

Dès lors, les complications dues aux naissances prématurées sont la première cause de mortalité chez l’enfant de moins de 5 ans. Pour en connaître les causes principales, vous pouvez consulter notre article sur les facteurs de naissance prématurée.

 

naissance-bébé-prématuré

 

Un risque accru de trouble de l’attention ?

 

Une étude norvégienne a donc été publiée le 25 Juin 2018 dans le journal JAMA Pediatrics. Cette étude a tenté de mettre en lien le degré de prématurité de nouveaux-nés avec de potentiels troubles de l’attention à l’âge de 5 ans.

 

Je contacte un professionnel ici

 

Pour ce faire, des femmes norvégiennes enceintes ont été recrutées entre 1999 et 2008. Dès lors, 113 227 enfants ont pu participer à l’étude, un échantillon très significatif. Parmi eux, 48.7% de filles et 51.3% de garçons.

L’étude a été menée en séparant les enfants selon la semaine de gestation pendant laquelle ils sont nés. Ainsi, les chercheurs ont défini les groupes de la manière suivante :

 

  • Prématurité précoce (22ème à 33ème semaine)
  • Prématurité tardive (34ème à 36ème semaine)
  • Précocité (37ème à 39ème semaine)
  • Groupe de référence (40ème semaine, 28% de l’échantillon)
  • Tardiveté (41ème semaine et plus)

 

Des résultats sans appels

 

Les résultats de l’étude démontrent qu’il y a bel et bien un lien entre naissance prématurée et trouble de l’attention de l’enfant. En effet, les chercheurs ont constaté que les enfants du groupe “Prématurité précoce” étaient davantage victimes de troubles de l’attention, et dans certains cas même d’hyperactivité.

Par exemple, au test d’inattention, les enfants du groupe “Prématurité précoce” ont présenté un score moyen supérieur de 0,33. Puis, au test d’hyperactivité, ils ont présenté un score moyen supérieur de 0,23.

Ces conclusions ont été établies grâce à différents tests de symptômes, d’inattention et de concentration. Les enfants atteints de prématurité y ont en effet montré des scores plus élevés que le groupe de référence.

La prématurité a donc un impact sur le risque de trouble de l’attention.

 

bandeau-pub-kiddizy-naissance prématurée

 

Prématurité : les autres facteurs

 

Cependant il ne faut pas oublier que d’autres facteurs peuvent y contribuer, comme une mauvaise alimentation de la mère pendant la grossesse par exemple, ou une exposition trop importante aux écrans.

Comment remédier aux troubles de l’attention?

L’ostéopathie est une technique utilisée avec succès, améliorer la qualité de sommeil, sans oublier le regard maternel, qui a un impact non négligeable sur le développement de l’enfant.

Quant à la prématurité, de nombreux facteurs potentiellement cumulatifs sont en cause.

Il peut s’agir par exemple de raisons médicales (distension de l’utérus, décollement placentaire) mais aussi de raisons infectieuses (infection urinaire, diabète). Un appareil pour traiter les apnées des bébés prématurés a été mis au point par les scientifiques américains…

 

Dans le but de mieux vous informer autour de votre grossesse et de l’arrivée de votre enfant, Kidd’izy vous aide à trouver les meilleurs professionnels de la maternité, parentalité: coachs parentaux, psychologues, accompagnants en périnatalité, etc…

 

Je contacte un professionnel ici

 

Article mis à jour le 4 novembre 2018

 

Sources :

http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/preterm-birth
https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/article-abstract/2685909

 

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels