Cheveux et grossesse : savoir à quoi s’attendre !

grossesse femme enceinte cheveux heureuse
Article mis à jour le 23 juillet 2019

Cheveux plus épais, plus brillants et en meilleure santé ? La grossesse peut présenter son lot de situations incommodes mais il existe aussi quelques bons effets secondaires ! À la 20e semaine de grossesse, vos cheveux pourraient se mettre à pousser plus rapidement et à changer de texture. Cependant des poils indésirables pourraient se mettre à pousser où vous n’en avez jamais eu auparavant, mais pas de panique ! La plupart de cet excès de poils devrait en effet tomber dans les trois à six mois suivant l’accouchement.

 

 

Grossesse: Que se passe-t-il dans mes cheveux ?

 

 

Une étude publiée en 1970 décrit le cycle de vie des cheveux en trois étapes : croissance, transition et de repos. Après la période de repos, les cheveux tombent naturellement et sont remplacés par les cheveux croissants. En temps normal 85 à 95% des cheveux sont en croissance et les 5 à 15% restants sont au repos. C’est donc environ 100 cheveux par jour qui tombent de notre tête.

 

Une étude réalisée sur 175 femmes enceintes en Nouvelle-Zélande montre que chez 56 d’entre elles, le métabolome de leurs cheveux (l’ensemble des molécules composant le cheveu) différait entre le premier et le second trimestre. Chez 62 d’entre elles il différait entre le premier et le troisième trimestre.

 

Selon l’American College of Obstetricians and Gynecologists, la grossesse s’accompagne d’une élévation du niveau d’œstrogènes et d’androgènes. Elle est aussi responsable d’une circulation sanguine accrue et d’un métabolisme boosté (apportant ainsi plus de nutriments à vos cheveux). Cela permet la prolongation de la phase de croissance, réduisant ainsi la chute des cheveux et les rendant plus épais.

 

Les cheveux ne poussent donc pas en plus grand nombre, vous les perdez juste plus lentement que d’habitude.

 

Les fluctuations hormonales peuvent également causer un changement de texture dans vos cheveux. Ils deviennent plus brillants, plus ou moins bouclés ou lisses, plus gras ou plus secs … Cependant, toutes les femmes enceintes ne remarquent pas de changements dans leurs cheveux avant et après l’accouchement.

 

 

Prenez soin de vos cheveux !

 

 

Voici ce que vous devriez garder à l’esprit lors du lavage et du séchage de votre crinière pendant la grossesse :

 

  • Pas trop de chaleur : Une douche trop chaude ou un séchage au sèche-cheveux à fond peuvent assécher et abîmer vos cheveux, provoquer des frisottis, et surtout s’avérer dangereux en provoquant des sensations de vertige. Laissez l’air circuler !
  •  

  • Faites attention et prenez votre temps : Des mouvements simples comme se pencher en avant ou en arrière pour vous rincer ou vous sécher les cheveux peuvent s’avérer plus difficiles avec un ventre rond et périlleux si vous perdez votre équilibre. Prenez également en compte le potentiel d’hypotension orthostatique, c’est à dire la baisse de la pression artérielle et les vertiges qui peuvent survenir lorsque vous vous penchez et que vous vous levez rapidement.

 

 

Coloration et Lissages enceinte ? Lisez notre article ICI

 

 

Perte des cheveux post-partum ?

 

 

femme perte cheveux brosse

 

 

Environ 3 mois après l’arrivée de bébé, la plupart des femmes remarquent une perte de cheveux au niveau du cuir chevelu. Les hormones reviennent simplement à des niveaux normaux. Les cheveux vont donc reprendre leur cycle habituel de croissance et de chute. Dans la plupart des cas, vos cheveux devraient repousser complètement dans les 3 à 6 mois suivants. Si vous perdez des cheveux depuis l’accouchement, voici quelques conseils :

  • Gardez vos cheveux en bonne santé en mangeant sainement : Les œufs, sources de protéines et biotines, les fruits, antioxydants et chargés de vitamine C, et les légumes chargés en fer peuvent vous aider à limiter la perte de cheveux.
  • Chouchoutez vos cheveux en douceur : Shampoing uniquement lorsque cela est nécessaire, après-shampoing revitalisant et brossage au peigne à dents larges pour ne pas trop les tirailler.
  • Gardez-les au frais : Évitez les séchoirs à cheveux, les fers à lisser et à boucler et tous les traitements à base de produits chimiques (décolorations, permanentes, lissages).
  • Si la perte de cheveux est excessive, parlez-en à un professionnel de santé. Accompagnée d’autres symptômes, une perte excessive de cheveux post-partum pourrait être signe de thyroïdite du post-partum.

Plus de poils pendant la grossesse ?

 

 

femme jambes poils épilation

 

 

Les changements hormonaux au cours de la grossesse, en particulier l’augmentation des androgènes, peuvent entraîner la pousse, la croissance ou l’épaississement des poils. En conséquence, Le visage, la poitrine, le ventre, les bras, les jambes ou le dos peuvent subir des pousses de poils plus rapides, épaisses, et même voir apparaître des poils là où vous n’en aviez jamais eu.

 

Pas de panique ! La plupart de ces poils superflus devraient être partis de trois à six mois après l’accouchement.

 

Néanmoins, si cette nouvelle pilosité vous dérange, attention à ne pas utiliser n’importe quelle technique d’épilation ! La pince à épiler, le rasage ou l’épilation à la cire sont considérées comme des méthodes sans danger pour bébé. Mais attention aux techniques chimiques comme les décolorations ou la crème dépilatoire: des produits pourraient être absorbés par votre corps et les effets possibles sur la grossesse ne sont pas encore bien connus.

 

Les techniques d’épilation permanente, telles que le laser et l’électrolyse, sont considérées comme sûres. Cependant, les hormones responsables d’un excès de pigmentation pendant la grossesse (chloasma) peuvent aussi provoquer un assombrissement de la peau après ces interventions cosmétiques. De plus, le laser et l’électrolyse tout comme l’épilation à la cire peuvent aussi être douloureuses et votre peau peut être plus sensible à la douleur pendant la grossesse.

 

 

 

Vous êtes enceinte ? Prenez conseil auprès d’un professionnel spécialisé dans l’accompagnement maternel. Chez Kiddizy, après avoir répondu à ce questionnaire d’orientation, vous êtes contactée pour valider vos besoins et être accompagnée par les meilleurs experts en périnatalité, parentalité et petite enfance.

 

N’hésitez pas à poser vos questions en ligne ici, et consulter les interrogations et réponses aux autres maman. Un professionnel certifié Kidd’izy y répondra GRATUITEMENT en moins de 24h.

 

 

 

Sources

  • Masaji S., M. D., Makoto U., M.S. Masao S (1970). Human Hair Cycle. The Journal of Investigative Dermatology, 54(1).
  • Delplancke T. et al. (2018). Analysis of sequential hair segments reflects changes in the metabolome across the trimesters of pregnancy. Scientific reports, 8(1): 36.
  • American College of Obstetricians and Gynecologists (2018.) Skin Conditions During Pregnancy.
  • Cunningham F.G. et al. (2018). Williams Obstetrics. 25th edition. McGraw-Hill Professional Publishing, New York.
  • Paus R. & Cotsarelis G. (1999). The biology of hair follicles. New England Journal of Medicine, 341(7): 491-7.
  • Price V.H. (1999). Treatment of hair loss. New England Journal of Medicine, 341: 964-73.
  • Guo E.L. & Katta R. (2017). Diet and hair loss: effects of nutrient deficiency and supplement use. Dermatol Pract Concept., 7(1): 1-10.
  • Bolanca I., Bolanca Z., Kuna K., Vuković A., Tuckar N., Herman R., Grubisić G. (2008). Chloasma–the mask of pregnancy. Collegium Antropologicum, 32(Suppl 2):139-41.
les professionnels certifiés Kidd'izy répondent en 24h aux questions des parents gratuitement

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels