Incontinence après l’accouchement: rééducation du périnée

femme enceinte grossesse incontinence
Article mis à jour le 2 août 2019

La rééducation du périnée permet de prévenir et de réduire les incontinences après l’accouchement et sur le long-terme. Les exercices de Kegel permettent de renforcer et rééduquer son périnée pendant et après la grossesse.

Qu’est-ce que le périnée ?

Le périnée, aussi appelé plancher pelvien, est une sorte de petit hamac composé de muscles, de membranes et de ligaments qui soutient la vessie, le vagin et le rectum chez la femme. Des muscles du périnée trop relâchés peuvent ainsi être à l’origine d’incontinences urinaires ou anales.

périnée plancher pelvien rééducation du périnée Kegel

Comment la grossesse affecte-t-elle le périnée ?

Lors de la grossesse le futur bébé va pousser sur la vessie et les muscles du périnée puis l’accouchement va étirer ces derniers et contribuer à leur affaiblissement. Lorsque le périnée est affaibli, il ne peut exercer correctement sa fonction. Des fuites urinaires ou anales peuvent alors se produire.

Ces incontinences sont fréquentes chez la femme enceinte et peu après l’accouchement et se produisent particulièrement après toute tension sur les muscles du plancher pelvien (toux, éternuement, rire, certains exercices physiques …).

La grossesse, le type d’accouchement ou encore le nombre d’enfants influent sur ce risque d’incontinence. Néanmoins, les fuites disparaissent normalement après quelques semaines.

Rééducation du périnée: prévenir les symptômes d’incontinence.

La rééducation du périnée peut commencer à partir de 6 à 8 semaines après l’accouchement. Des séances de rééducation périnéale post-partum peuvent vous être prescrites par le gynécologue-obstétricien ou la sage-femme. Les 10 premières séances sont notamment remboursées à 100% par la Sécurité Sociale

La pratique des exercices de Kegel, également appelés exercices du plancher pelvien, pendant la grossesse peut aider à améliorer le contrôle du plancher pelvien et renforcer ses muscles pour prévenir son relâchement.

Une pratique après l’accouchement permet la rééducation du périnée et la limitation des symptôme d’incontinences. Ces exercices peuvent avoir de nombreux bénéfices comme :

  • Mieux contrôler la phase de poussée de l’accouchement et limiter l’affaiblissement du périnée: Une étude réalisée sur 466 femmes enceintes montre que les femmes ayant réalisé des exercices de kegel entre leur 32ème semaine de grossesse et leur accouchement présentaient moins de cas d’épisiotomie et de traumatisme périnéal grave que les femmes n’ayant pas réalisés d’exercices.
  • Réduire les symptômes d’incontinences urinaires et anales: Une étude réalisée sur 90 femmes souffrant d’incontinences soumises pendant 8 semaines à la pratique des exercices du plancher pelvien présente une réduction des symptômes, particulièrement chez les femmes souffrant d’incontinence urinaire. Une autre étude réalisée sur un échantillon de 109 femmes souffrant d’incontinences anales post-partum montre qu’une pratique des exercices de Kegel pendant 6 mois réduisait significativement les symptômes.

Exercices de Kegel: comment les réaliser ?

femme incontinence urinaire

Ces exercices consistent à répéter par séries de 10 ou 20 fois une contraction entre 5 et 10 secondes puis une relaxation équivalente des muscles du plancher pelvien. Ces muscles sont faciles à localiser: ce sont ceux qui se contractent pour stopper le flot d’urine. Les exercices peuvent être répétés jusqu’à trois fois par jour.

Attention cependant à ne jamais pratiquer ces exercices avec une vessie pleine ou en urinant, cela pourrait empêcher la vessie de se vider pleinement et augmenter le risque d’infections urinaires. Pour une bonne pratique, les muscles des abdominaux, des cuisses et des fesses doivent être relâchés.

Il est évidemment nécessaire de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de pratiquer ces exercices, en particulier dans le cas de complications ou de césarienne lors de l’accouchement.

Les exercices de kegel: précautions

  • Commencer la pratique uniquement après consultation d’un professionnel de santé.
  • Ne jamais pratiquer ces exercices lorsque la vessie est pleine ou en urinant au risque de causer des infections urinaires.
  • Faire attention à sa respiration: ne pas forcer ou retenir son souffle.
  • Ne pas en faire trop: si une douleur se fait ressentir dans le bas du dos, les hanches ou la région du périnée il est nécessaire de stopper l’exercice et d’en parler à un professionnel de santé.

Rééducation du périnée: d’autres moyens ?

Une étude publiée en 2018 compare les effets des exercices de kegel après l’accouchement avec d’autres exercices. Elle montre notamment que certains exercices comme le gainage et les levés de jambe peuvent être considérés comme des alternatives aux exercices de kegel puisqu’ils renforcent également les muscles du plancher pelvien.

L’excès de poids peut également exercer une pression sur la vessie. Perdre du poids après la naissance du bébé peut aider à réduire les fuites.

La pratique du yoga pendant la grossesse peut également aider dans la préparation du corps à l’accouchement. Cliquez ici pour litre notre article sur le yoga enceinte !

Dans le but de mieux vous informer, Kidd’izy vous aide à trouver les meilleurs professionnels santé et bien-être spécialistes de la parentalité: ostéopathes, coachs parentaux, psychologues, accompagnants en périnatalité, etc…

N’hésitez pas à poser vos questions en ligne ici, et consulter les interrogations et réponses aux autres maman. Un professionnel certifié Kidd’izy y répondra GRATUITEMENT en moins de 24h.

Sources

  • Leon-Larios F., Corrales-Gutierrez I., Casado-Mejía R., and Suarez-Serrano C. (2017). Influence of a pelvic floor training programme to prevent perineal trauma: A quasi-randomised controlled trial. Midwifery, 50: 72 – 77. DOI: 10.1016/j.midw.2017.03.015
  • Cavkaytar S., Kokanali M.K., Topcu H.O., Aksakal O.S., and Doğanay M. (2015). Effect of home-based Kegel exercises on quality of life in women with stress and mixed urinary incontinence. Journal of Obstetrics and Gynaecology, 35(4): 407-410. DOI: 10.3109/01443615.2014.960831
  • Johannessen H.H., Wibe A., Stordahl A., Sandvik L., and Mørkved L. (2016). Do pelvic floor muscle exercises reduce postpartum anal incontinence? A randomised controlled trial. Bjog, 124(4): 646-696. DOI: 10.1111/1471-0528.14145
  • Siff L., Hill A., Walters S., Walters G., Walters M. (2018). The Effect of Commonly Performed Exercises on the Levator Hiatus Area and the Length and Strength of Pelvic Floor Muscles in Postpartum Women. Female Pelvic Medicine & Reconstructive Surgery, Publish Ahead of Print. DOI: 10.1097/SPV.0000000000000590

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels