Sport : pratiquer une activité favorise la réussite scolaire de l’enfant

enfant dans l'eau - sport - réussite scolaire
Trouver un professionel

Tout le monde le sait, l’activité physique est bénéfique pour la santé mais également pour la réussite.

C’est du moins ce que concluent des chercheurs venant de huit pays différents. Selon leur étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine en juin 2016, pratiquer une activité sportive favorise les compétences scolaires des enfants.

Pour en arriver à cette conclusion, l’équipe de scientifiques a analysé et comparé les activités extra-scolaires et les résultats de près de 2000 enfants âgés de 6 à 18 ans.

Les sportifs ou les sujets qui se dépensaient un minimum (marche, vélo ou récréation) obtenaient de meilleurs résultats à l’école mais comment ?

 

 

Enfant et activité.

Le développement des fonctions cognitives

Le sport permet d’oxygéner le cerveau grâce aux exercices cardiovasculaires.

C’est ce qui participe, d’après l’étude, à une amélioration des fonctions de l’organe. L’enfant sera plus réactif et plus apte à assimiler ses leçons.

De plus, le mécanisme des mouvements produit lors de l’activité favorise le bon développement des fonctions cognitives. Selon les chercheurs, l’activité sportive fait travailler le cerveau de la même façon que les muscles.

 

 

Adolescent et foodtball.

S’organiser pour réussir à l’école

L’étude prouve que le sport permet aux enfants d’apprendre à être autonome et à s’organiser. Lors d’un cours sportif, l’enfant doit souvent exécuter des tâches (aménagement du terrain … ) avant de se dépenser.

Au bout d’un certain temps, ces missions développent chez l’enfant une réflexion qui lui permet de les hiérarchiser. Par exemple : avant de placer un filet, il faut installer une structure.

Les chercheurs affirment que cette organisation du cours aide à accroître la logique d’un petit.

De plus, ce travail collectif amène l’enfant à créer des liens sociaux et donc, à mieux comprendre l’environnement qui l’entoure.

 

Le sport, un moyen de se motiver

Les plus grands sportifs sont très compétiteurs. Cet esprit de compétition est acquis lors des séances de sport mais aussi des tournois spécialement conçus pour les petits.

Selon l’étude, gagner un match ou un tournois donne à l’enfant une sorte de satisfaction. Il se sent gratifié, ce qui le pousse à déployer tous les moyens pour réussir. Les chercheurs expliquent que ce processus est calqué sur sa scolarité.

 

 

Un enfant et son vélo.

Les autres bienfaits du sport

Chez les enfants, comme chez les adultes, le sport permet de combattre plusieurs maladies et troubles du comportement alimentaire.

Une étude américaine démontre que la sédentarité développe l’obésité (qui peut conduire à des maladies cardiovasculaires) et qu’au contraire, lorsqu’un enfant a des activités extérieures, son obésité diminue.

Ce constat a été établi après que les chercheurs aient observé, pendant 2 ans, 90 familles dont un des enfants (de 8 à 12 ans) était obèse. De manière aléatoire, les familles ont dû changer leurs habitudes physiques et alimentaires.

Une fois que votre petit aura atteint l’âge de pratiquer un sport, inscrivez-le à un cours ou faites des ballades à pied ou à vélo avec lui. Les risques de problèmes de santé seront atténués et cela aura un impact bénéfique sur sa scolarité.

 

Et n’oubliez pas qu’une bonne hygiène de vie nécessite aussi une alimentation adaptée, complémentaire à l’activité physique.

Vous pouvez demander l’accompagnement d’un coach en fitness ou d’un diététicien ici.

Chez Kiddizy, après un questionnaire d’orientation, vous êtes contactée en personne pour valider vos besoins et être accompagnée par les meilleurs experts tous spécialisés en périnatalité, parentalité et petite enfance.

 

 

Sources :
The Copenhagen Consensus Conference 2016: children, youth, and physical activity in schools and during leisure time – Professor Peter Krustrup, Department of Nutrition, Exercise and Sports, University of Copenhagen, Copenhagen – Denmark – Juin 2016
Decreasing Sedentary Behaviors in Treating Pediatric Obesity – Leonard H. Epstein, PhD; Rocco A. Paluch, MA; Constance C. Gordy, MS; Joan Dorn, PhD – USA – 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute