Le paracétamol peut nuire à votre fertilité

paracétamol- fertilité
Trouver un professionel

80 millions de couples sont concernés par l’infertilité. Ce problème est causé par une multitude de facteurs tels que :

– l’endométriose qui touche 1 femme 10.

– le syndrome des ovaires polykystiques qui touche entre 5 à 13% des femmes en âge de procréer.

– L’âge. Au delà de 40 ans, les chances de tomber enceinte s’affaiblissent.

Cependant, un autre facteur entre en cause : les chercheurs américains ont démontré qu’une consommation excessive de paracétamol impacterait négativement la procréation.

 

 

Paracétamol, désir d’enfant et grossesse liés ?

La molécule, retrouvée dans plusieurs médicaments contre la fièvre et les douleurs, pourrait nuire à la fertilité.

Selon eux, le paracétamol agit sur plusieurs parties du cerveau qui sont responsables de la sensibilité à la douleur. Cette action peut déstabiliser la production des hormones dont certaines sont indispensables à la procréation.

 

 

paracetamol-main-grossesse-pilule

 

Le taux de paracétamol à ne pas franchir pour éviter l’infertilité

5,4 ng/ml de paracétamol, dans le sang et dans les urines, est la valeur à ne pas dépasser afin de préserver au maximum sa fertilité.

C’est ce que les scientifiques ont conclu après avoir analysé des échantillons d’urines de 501 couples âgés entre 18 et 44 ans. Les participants ont également répondu à un questionnaire sur leurs habitudes et sur leur sexualité. La moitié d’entre eux consultait pour des problèmes de fertilité.

Tout au long de l’étude, les chercheurs se sont aperçus que les couples ayant un taux de paracétamol inférieur à 5,4 ng/ml dans les urines :

– Etaient parents d’un ou plusieurs enfants, par procréation naturelle. Ils étaient 220 couples dans ce cas.

– Vivaient une grossesse. 50 participantes à l’étude étaient dans ce cas-là.

 

Infertilité : une consommation de paracétamol régulière

Pour être victime d’infertilité due à la molécule, il faudrait en consommer une grande quantité.

100 couples dont l’urine contenait plus de 73,5 ng/ml avaient révélé aux auteurs de l’étude avoir certaines difficultés à procréer. Cette donnée a permis aux chercheurs d’affirmer le paracétamol peut nuire à la fertilité des couples.

Les 81 autres couples, quant à eux, n’avaient pas essayé d’avoir un enfant. Leur taux de paracétamol n’était pas alarmant : il se situait entre 5 et 20 ng/ml.

 

 

paracétamol-pilule-infertilité

 

Les hommes, plus sensibles à cette cause d’infertilité

Les chercheurs ont également noté que les femmes avaient un taux de paracétamol bien plus élevé que les hommes.

Pour autant, l’infertilité ne vient pas forcément de celles-ci. Sans donner plus de précisions, les scientifiques expliquent que cela pourrait être dû aux hormones. Selon eux, le paracétamol affaiblirait effectivement la testostérone.

L’infertilité des hommes peut également être due à leur mère. En effet, une étude montre qu’une femme fumant lors de sa grossesse a plus de chance de rendre son fils infertile. L’inpes a d’ailleurs réalisé une campagne de communication pour sensibiliser les femmes enceintes à ce sujet.

Le paracétamol est le produit le plus utilisé pour faire baisser la fièvre ou contre les douleurs. Cependant, comme tous les médicaments en libre service, il doit être consommé de manière ponctuelle.

Si les symptômes d’infertilité persistent, il est important de consulter un spécialiste pour faire le point.

Aujourd’hui, il est possible de contrer l’infertilité grâce à la fécondation In-vitro et qui nécessite finalement beaucoup de patience (5 ans en moyenne pour augmenter ses chances).

La PMA (procréation médicale assistée) est prise en charge à 100 % jusqu’au 43ème anniversaire de la mère, dans certaines limites :

• 1 insémination artificielle par cycle, dans la limite de 6,

• 4 fécondations in vitro.

Certaines médecines douces, comme l’ostéopathie ou la sophrologie, pratiquées par des spécialistes en périnatalité et infertilité, peuvent vous aider à débloquer les pressions et présentent de bons résultats chez les femmes suivies désirant un enfant.

 

Les accompagnants à la périnatalité sont là pour vous aider. De plus, ils vous apportent les soins et la préparation nécessaires à la conception et la naissance (thérapeutes spécialisés en infertilité, bien-être prénatal grâce à des médecines douces pratiquées par des ostéopathes, sophrologues).

Kiddizy vous met en relation avec les meilleurs professionnels de la maternité et l’infertilité. Ainsi après un questionnaire d’orientation, nous vous contactons individuellement pour valider vos besoins et vous accompagner.

21/07/2016

Source : High levels of urinary paracetamol may impair male fertility, – Melissa Smarr, Ph.D. – Etats-Unis – Juillet 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute