PMA et risque de cancer : des résultats en demi-teinte !

PMA-cancer femme-risques-santé-grossesse

Les femmes ayant recours aux techniques de procréation médicalement assistée (PMA) pour concevoir leur enfant se posent souvent la même question. Celle des conséquences à court, moyen et long terme des traitements hormonaux qu’elles doivent recevoir. Elles s’inquiètent notamment d’une éventuelle augmentation du risque de cancer génital, comme le cancer du sein, de l’utérus ou des ovaires. Ces traitements, qui aident les couples souffrant d’infertilité à donner la vie, pourraient-ils mettre en péril la vie des femmes ?

 

 

Traitements de PMA et cancers génitaux

 

De nombreuses études scientifiques se sont déjà penchées sur le lien éventuel entre les cancers génitaux et les traitements associés aux techniques de PMA, dont notamment la fécondation in vitro (FIV). Si la plupart des études concluent à une absence de lien significatif, certaines semblent laisser planer un doute …

Dans ce contexte, des chercheurs britanniques viennent de publier les résultats d’une vaste étude. Elle a été menée sur une cohorte de 255 786 femmes, ayant eu recours à une technique de PMA entre 1991 et 2010 au Royaume-Uni.

Les résultats de l’étude ont montré que le recours à une technique de PMA n’était associé à aucune augmentation significative des tumeurs suivantes :

  • Le cancer de l’endomètre (utérus) ;
  • Le cancer du sein (toutes les formes de cancer du sein regroupées) ;
  • Et le cancer du sein invasif.

 

 

cancer-pma-santé femme-grossesse-procréation médicalement assisté

 

 

Des résultats qui laissent planer le doute

 

Par ailleurs, une légère augmentation de la forme la plus fréquente du cancer du sein, le carcinome canalaire in situ, a été mise en évidence chez les femmes traitées pour infertilité, par rapport à la population générale féminine. Cette augmentation du risque touchait particulièrement les femmes ayant effectué plusieurs cycles de traitement de PMA.

Une augmentation significative du risque de cancer de l’ovaire a également été observée pour deux catégories de femmes :

 

 

Je contacte un professionnel

 

 

Si les résultats de cette étude britannique semblent rassurants pour certaines formes du cancer du sein et le cancer de l’endomètre, une légère augmentation du risque de cancer ovarien et d’une forme fréquente de cancer du sein a été observée et pourrait être liée aux profils des patientes, plus qu’à leurs traitements de PMA.

D’une manière générale, ces nouveaux résultats ne permettent pas de conclure définitivement sur le lien entre les traitements associés aux techniques de PMA et le risque de cancers génitaux. D’autres études seront nécessaires pour en savoir plus sur le risque réel qu’encourent les femmes qui ont recours à ces traitements pour concevoir un enfant !

 

 

PMA-santé-cancer-risques-grossesse

 

 

Dans le but de mieux vous informer autour de votre grossesse et de l’arrivée de votre enfant, Kidd’izy vous aide à trouver les meilleurs professionnels de la maternité, parentalité: coachs parentaux, psychologues, accompagnants en périnatalité, ostéopathes, naturopathes, sophrologues etc…

 

 

Source :

Williams, C.L. and al. 2018. Risks of ovarian, breast, and corpus uteri cancer. In women treated with assisted reproductive technology in Great Britain. 1991-2010: data linkage study including 2.2 million person years of observation. BMJ. 362:k2644.

 

Article mis à jour le 10 septembre 2018

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels