Sexe de bébé: peut-on choisir naturellement d’avoir une fille ou un garçon?

Sexe de bébé

Choisir le sexe de bébé, une réalité scientifique? 

Après plusieurs bébés du même sexe et une envie très appuyée d’un « petit dernier » de l’autre sexe, ou bien ayant une envie précise pour un premier-né: les parents sont de plus en plus nombreux à vouloir influer sur le sexe de leur enfant avant la grossesse.

Des méthodes naturelles issues de la science permettent aujourd’hui de donner un « petit coup de pouce » à la nature pour choisir le sexe de bébé.


Plusieurs critères entrent en compte dans le choix du sexe de son enfant.

Les spermatozoïdes X et Y ont des caractéristiques différentes. En effet, le spermatozoïde Y est plus rapide et plus fragile qu’un chromosome X. Il a également une durée de vie plus courte. Raphaël Gruman explique ce principe dans cette courte vidéo.

La glaire cervicale vaginale est aussi un facteur clé. Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont mené une étude sur plus de 700 femmes enceintes et ont ensuite établi un lien entre leur alimentation et le sexe de leur enfant.

 

Orienter le sexe de bébé avec la méthode du docteur Papa

En 1977, un gynécologue obstétricien, François Papa a mis au point une méthode basée sur un régime alimentaire à commencer deux mois et demi avant la conception pour concevoir une petite fille ou un petit garçon. Cette méthode consiste à enrichir l’apport de certains sels minéraux en fonction du choix des parents.

 

Ainsi pour avoir un petit garçon, il est recommandé de privilégier les aliments riches en sodium et en potassium, car ces derniers bloquent le passage d’un spermatozoïde porteur d’un chromosome X.

 sexe de bébé, garçon

 

L’étude menée par l’Université d’Oxford suggère même la consommation de vitamines C, E et B12.

Pour une petite fille, on consommera plutôt des aliments riches en calcium et en magnésium pour empêcher alors le passage d’un spermatozoide porteur d’un chromosome Y.

Le rôle des sels minéraux dans le choix du sexe de bébé

Les sels minéraux modifieraient l’équilibre acido-basique du corps.

Certains sels, dits alcalinisants élèvent le pH sanguin et vaginal. Les autres, dits acidifiants abaissent le pH. Cette modification du pH aurait donc un impact sur la mobilité des spermatozoïdes, y compris sur ceux porteurs de chromosomes X ou Y.

Ainsi, un pH élevé favoriserait les chances d’avoir un garçon et un pH bas celles d’avoir une fille.

Le sexe de bébé pourrait ainsi être influence par le pH vaginal.

chosir le sexe de son bébé


Choisir le sexe de bébé avec MyBubelly, une méthode naturelle pour augmenter ses chances
d’avoir une fille ou un garçon !

A l’origine de la méthode, une maman Sandra Ifrah, qui espérait avoir un petit garçon en premier-né puis une petite fille.

Après s’être inspirée des méthodes existantes, elle va mettre au point une méthode unique: elle associe un suivi du pH et du cycle à un programme alimentaire. Pour cela, la maman, en collaboration avec un nutritionniste, Raphaël Gruman, a établi des recettes « spécial fille » et des recettes « spécial garçon ». Il vous dit tout en vidéo!

 

Les futurs parents recevront chaque mois une box mensuelle contenant tout le nécessaire à la conception de leur bébé (compléments alimentaires, fiches…) et pourront aussi être accompagnés sur leur espace personnel par Eve, personnage créé par la fondatrice du site via email, chat ou sms pour un vrai coaching personnalisé.

  

Sources :

A.M. Noorlandera, J.P.M. Geraedtsb, J.B.M. Melissenc (2010). Female gender pre-selection by maternal diet in combination with timing of sexual intercourse – a prospective study. Reproductive biomedicine online. 21(6), 794-802.

 Abd Elraouf Oun, Sayed Bakry, Sameh Soltan, Ahmad Taha, Eman Kadry (2016). Preconceptional Minerals Administration Skewed Sex Ratio in Rat Offspring. Research in Obstetrics and Gynecology. 4(1): 11-15.

Nancy. c. Pratt, u. W. Huck, T and R. d. Lisk (1987), Offspring Sex Ratio in Hamsters Is Correlated with Vaginal pH at Certain Times of Mating. Behavioral and neural biology. 48, 310-316.

Papa, Henrion, Bréart, Sélection préconceptionnelle du sexe par la méthode ionique. Régime alimentaire. Résultats d’une étude clinique prospective de deux ans, Journal de gynécologie obstétrique et biologie de la reproduction 1983 (12-415-422)

Fiona Mathews, Paul J Johnson, Andrew Neil (2008), You are what your mother eats : evidence for maternal preconception diet influencing fœtal sex in humans. Ther Royal Sociéty Publishing.

Daniel König, Klaus Muser, H.-H. Dickhuth, A. Berg and P. Deibert (2009). Effect of a supplement rich in alkaline minerals on acid-base balance in humans. Nutrition journal

 

A lire aussi :
https://info.kiddizy.com/desir-enfant/tomber-enceinte/osteopathie-mamans-bebe/2018/04/03/

 

 

les professionnels certifiés Kidd'izy répondent en 24h aux questions des parents gratuitement
cancer du sein-ruban-santé femme-cancer-désir d'enfant
Cancer du sein : et le désir d’enfant?
Fausses couches à répétition : à chaque cause sa solution

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *