Écrans et bébé: quel apport? quel danger?

bebe ecran ordinateur passif

En janvier 2013, l’Académie des sciences, dans son rapport «L’enfant et les écrans», déconseillait une exposition passive aux écrans du type télévision, vidéo, DVD, pour les moins de 2 ans, tout en exprimant un avis favorable concernant l’utilisation des tablettes tactiles de part leur rôle interactif.

 

Mais plus de soixante chercheurs avaient alors vivement réagi.

Deux ans plus tard, un groupe de spécialistes de l’enfance (pédiatres, psychologues, enseignants, orthophonistes) signaient une tribune dans le journal le Monde pour alerter des effets négatifs provoqués par l’utilisation de tablettes chez les tout-petits.
Et au printemps dernier, c’est la vidéo postée sur le Net par le Dr Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI de l’Essonne, qui a fait grand bruit. Elle y dénonce la surexposition des moins de 3 ans aux écrans de toutes sortes, avec des conséquences grave pour le développement de l’enfant.

jouet d'éveil bébé pour développer ses sens mais pas d' écrans

Au milieu de ces avis, quelle attitude adoptée ?

Parce que le cerveau d’un bébé a besoin de toucher, sentir, goûter et manipuler pour comprendre le monde qui l’entoure, un consensus voit le jour sur le fait que les écrans  induisant une attitude passive ne permettent pas cette nécessaire exploration de l’environnement et donc le développement sensori-moteur du tout-petit.

De même, si les chaînes spéciales bébé promettent des programmes adaptés, soi-disant ludiques et pédagogiques, ne nous  y trompons pas : le bébé n’apprend rien en dehors d’une relation privilégiée qui l’aide à reconnaître et nommer les choses, qui donne du sens aux images et aux objets pour l’introduire ainsi dans le  monde du langage. Or, face à la télé, pas d’interaction, donc pas de développement psycho-affectif et langagier.

professionnel

En 2008, le CSA a posé des règles pour encadrer ces chaînes basées à l’étranger ; il a demandé aux distributeurs français de « porter régulièrement à la connaissance de leurs abonnés, sous la forme de leur choix, de façon facilement lisible et accessible » un message d’avertissement sur l’écran : « Regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux ».

Le message est clair : il vaut mieux éviter la télévision pour les plus jeunes, sauf à être à côté d’eux pour décoder ce qu’ils voient, tout en limitant le temps passé devant car cela peut provoquer une fatigue nerveuse préjudiciable à la concentration et au sommeil de l’enfant.

Selon les études, un bébé de moins de 1 an ne doit pas rester plus de 5 minutes par jour devant la télé. Un enfant de moins de 2 ans, pas plus de 20 minutes, et un enfant de 2,5 à 3 ans ne doit pas dépasser une heure par jour devant l’écran.

enfant devant son écran

Et pour la tablette, que faire ?

On prétend que celle-ci serait source d’éveil. Mais quand on observe les tablettes bébé proposées à la vente, on y retrouve systématiquement des activités pour découvrir les lettres, les chiffres, les formes ou les couleurs, des sons à reconnaître, des chansons à apprendre, mais aussi des gadgets du type : touche tactile météo pour connaître le temps qu’il fait ou bouton appareil photo permettant de jouer à zoomer. Et ces tablettes sont vendues avec la mention dès « 12 mois », parfois même à partir de 6 ou 9 mois !

Mais en dehors de la reconnaissance des sons et des chansons, que va donc en retirer un enfant de moins de 3 ans ?

jeux d'éveil de bébé par le sens et le toucher pour oublier les écrans

Rien parce que les nombres et les lettres n’ont aucun sens pour lui ; parce que les formes ne s’appréhendent que par le toucher et la manipulation ; que la distinction et la nomination des couleurs implique un processus de comparaison dans un environnement riche de différences. On aura alors peut-être des résultats du type « perroquet savant » mais sans que cela permettent un réel apprentissage pour l’enfant avant 3 ans.

Il convient donc de raison garder et de ne pas se leurrer : si le descriptif est attrayant, c’est pour atteindre une cible toujours plus grande de consommateurs. L’éveil de votre bébé ne passe pas par la tablette : avant 3 ans, elle n’a pas grand choses à lui apporter.

pro certifiés

Article rédigé par Élisabeth Bru, psychologue petite enfance et spécialiste de la parentalité, exerçant à Sèvres et membre du réseau d’experts en périnatalité Kidd’izy. Vous pouvez en savoir plus sur l’expérience, les prestations, les tarifs d’Elisabeth Bru et réserver une consultation ici.

Article mis à jour le 23/11/2017

 

Réagissez sur cet article!

  1. Merci pour cet article, on ne sait jamais trop quelle attitude avoir vis à vis de celà. C’est sûr que beaucoup disent qu’il vaut mieux éviter jusqu’aux 2 ans, ce qui parait normal.

    1. Merci Popinette de nous lire.
      Oui, il vaut mieux prévenir que guérir et les professionnels tirent une vraie sonnette d’alarme sur le sujet.
      A bientôt sur notre fil!
      Ingrid, fondatrice Kidd’izy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute