Devenir père : quelles étapes clés ?

père et enfant devant la mer
Trouver un professionel

« On n’est (ou ne naît) pas père ou mère naturellement : on le devient . »

C’est ce qu’affirment la psychanalyste Genevieve Delaisi de Perseval et l’ethnologue Suzanne Lallemand dans leur ouvrage « L’art d’accommoder les bébés »(1), qui répertorie les constats faits en puériculture pendant un siècle.

 

Devenir père n’est pas aussi simple et naturel qu’il n’y parait. La paternité n’arrive pas automatiquement avec la naissance. On devient père au cours d’un long processus rempli d’obstacles qui peuvent laisser place à des moments de désarrois, à des crises au sein du couple ou même à une rupture.

 

 

Paternité

Quelles sont les étapes clés de la paternité ?

Jean Le Camus, professeur de psychologie à l’Université Toulouse-II et spécialiste de la psychologie du jeune enfant nous propose sa conception de la paternité(2):

 

• L’attente

L’attente d’un nouveau-né est le premier pas vers la paternité. Les étapes qui précèdent la naissance du bébé, comme les visites d’échographies et les séances de préparation à la naissance impliquent de plus en plus le père. Cette attente est d’autant plus intéressante qu’il lui est possible d’entrer en communication affective avec le bébé grâce à l’haptonomie.

Il peut aussi rejoindre des groupes de paroles de futurs pères et exprimer ses inquiétudes, ses émotions. Cela permet au père de se préparer à assumer ses nouvelles responsabilités. Mais cette attente peut être difficile à vivre. Les transformations du corps et du caractère de la mère, et son indifférence au contact corporel peuvent provoquer des tensions au sein du couple.

 

• L’accueil

La présence du père lors des derniers moments de la gestation et lors de l’accouchement est importante . De plus , la proximité physique et affective du père contribue significativement à la sérénité et au bien-être de la mère.

Cependant, ces derniers moments de la grossesse sont parfois sources de traumatismes. Pendant la période de travail notamment et l’« expulsion » du bébé. Ces traumatismes sont généralement associés à la douleur et à la vue du sang.

 

 

Père et enfant.

 

La création du lien paternel

 

• Relation père-bébé

Lorsque le bébé est physiquement présent, que l’on peut le voir, le toucher… c’est à ce moment que la paternité entre dans la phase active. Le bébé devient partenaire de communication pour le père. Il peut alors se positionner comme troisième membre de la relation parent-bébé. Mais certains pères se sentent parfois exclus de la relation qui lie la mère et le bébé. Une relation souvent fusionnelle, notamment lorsque la mère a décidé d’allaiter.

 

• Le « maternage » au masculin

Les soins prodigués au nouveau-né étaient avant exclusivement réservées aux mères. Aujourd’hui, la mixité des tâches est plus affirmée : les pères s’occupent plus volontiers des tâches ingrates. Mais elles peuvent sembler trop lourdes pour le père, qui ne se sent pas capable de les assumer. Celui -ci peut avoir tendance à les délaisser, voire même à abandonner l’éducation de l’enfant.

 

 

Famille

 

• Interaction père-enfant

L’attachement père-enfant reste moins fort que l’attachement mère-enfant. Il reste néanmoins très important. Plusieurs études empiriques ont été réalisées par des spécialistes en psychologie de l’enfant dans les années 80 (3). Ces recherches ont montré que les pères ont tendance à s’engager dans des interactions physiques et stimulantes avec l’enfant.

 

Alors que les mères s’engagent davantage à le contenir. Mais l’enfant a tout autant besoin d’impulsions, d’incitations et de stimulations que de sécurité et stabilité. Le père joue ainsi un rôle important dans l’autonomisation et l’ouverture au monde de l’enfant(4).

 

Le père est partie intégrante de la parentalité, et donne à l’enfant, au même titre que la mère, les moyens de vivre sa vie, et de vivre avec celle des autres.

 

 

Si le sujet vous passionne, Kiddizy vous propose un article sur l’haptonomie et la conscience du père pour bien préparer le bébé.

 

 

Kiddizy vous met également en relation avec les meilleurs professionnels de la maternité et parentalité !

 

 

Ainsi en remplissant ce questionnaire d’orientation, vous serez contactés individuellement pour valider vos besoins et vous faire accompagner.

31/05/2016
Sources:
(1) L’art d’accommoder les bébés, G. Delaisi de Parseval, S. Lallemand
(2) Jean Le Camus, « Le devenir père. Merveilles et déconvenues », Informations sociales 2006/4 (n° 132), p. 26-35
(3) Danielle Paquette, « La relation père-enfant et l’ouverture au monde », Enfance 2004/2 (Vol. 56), p. 205-225.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute