Paternité : l’humeur du père influerait sur le développement du bébé

paternité humeur du père-père et fils
Trouver un professionel

Des chercheurs américains ont montré l’importance du rôle paternel. D’après leur étude, l’humeur du père, pouvant être liée au stress et à la dépression, aurait un impact sur le développement du bébé.

Le rôle du père ne doit pas être sous estimé !

Malgré certains clichés, le rôle du père serait tout aussi important que celui de la mère. C’est ce que suggère une étude américaine, publiée le 14 juillet 2016 par l’université du Michigan. Les chercheurs expliquent que l’humeur du père aurait un impact sur le développement du bébé à court et à long terme. Selon eux, le stress serait le parfait exemple. Il aurait le même impact sur l’enfant que l’anxiété d’une mère.

Rassurons certains parents, même si le schéma familial idéal implique deux parents, la monoparentalité n’affecte pas toujours l’épanouissement de l’enfant.

 

 

bébé et père qui dorment

 

Le stress paternel : un danger pour le développement de l’enfant à court terme

 

Environ 730 familles dont 250 enfants, âgés de 2 à 3 ans, ont participé à l’étude en répondant à un questionnaire concernant leur humeur, le lien affectif, la sociabilité et les goûts des enfants.

 

 

Une fois né, l’enfant peut présenter des troubles du langage et du développement cognitif. C’était le cas pour 30% des enfants de l’étude dont le père avait, en effet, évoqué des problèmes d’anxiété dûs au travail.

 

 

Selon les chercheurs, l’impact du stress aurait un lien avec le comportement et la façon de parler du père. C’est-à-dire que le stress impacterait sur la relation car il serait indirectement transmis à l’enfant.

Cependant, le stress ne perturberait l’enfant qu’à court terme étant donné que selon les chercheurs, cet état d’esprit ne serait qu’éphémère.

Pendant la grossesse, le stress peut néanmoins causer certains problèmes sur le développement du fœtus.

La dépression, un fléau pour le développement personnel de l’enfant ? 

Une hypothèse sur la dépression a donc éveillé les esprits de l’équipe.

Selon la lecture d’études antérieures, si le stress peut perturber le développement de l’enfant, la dépression du père pourrait aussi se répercuter sur le long terme.

En grandissant, le bébé pourrait rencontrer des difficultés dans ses liens sociaux et relationnels. 

D’après les chercheurs, la dépression venant du père aurait d’ailleurs plus d’effets sur l’enfant que celle de la mère.

 

 

deux filles tresses

 

En France, 10,3 % des hommes sont atteints de dépressions selon l’INSERM.

En ce qui concerne la dépression postpartum, les papas peuvent aussi être touchés.

L’importance du rôle paternel

Grâce à d’autres études, les chercheurs affirment que le rôle du père ne doit pas être qu’économique.

Une présence paternelle est importante pour le développement de l’enfant. Selon eux, les enfants se construiront une personnalité en fonction des goûts de la mère mais aussi ceux du père.

Etre père n’est pas inné, c’est un travail qui s’apprend grâce aux étapes clés de la procréation.

Kiddizy vous met également en relation avec les meilleurs professionnels de la parentalité (coach parental par exemple)!

En remplissant ce questionnaire d’orientation, vous serez contactés individuellement pour valider vos besoins et vous faire accompagner.

Sources : 
Dads play key role in child development – Michigan State University – Etats-Unis – 14 juillet 2016 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute