Accouchement: différentes méthodes antidouleur

Pieds bébé
Trouver un professionel

Quand vient l’accouchement, beaucoup de mamans se tournent vers la péridurale.

C’est la méthode pharmacologique la plus populaire … mais il en existe d’autres !

 

On distingue les méthodes dites pharmacologiques, qui utilisent des médicaments analgésiques pour diminuer la douleur, et les méthodes dites non-pharmacologiques qui aident la mère à la supporter. 

 

 

femme enceinte et antidouleurs

 

Méthodes pharmacologiques : des solutions efficaces, mais des effets indésirables

Avant tout, la péridurale, la rachianalgésie et la rachi-péridurale combinée (RPC) sont des techniques jugées efficaces par les médecins et les mamans. Toutefois, on observe que la ridurale est la plus utilisée. 

  • La péridurale :

La péridurale  est efficace dans le temps et procure un bon pH ombilical, signe d’une bonne santé du bébé.

En 2010, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et le Ministère de la Santé on fait un rapport sur la périnatalité en France entre 2003 et 2010 (1). Ainsi, sur 12 913 femmes, 77,8% ont eu recours à la péridurale, soit plus des ¾ de l’enquête!

Elle reste cependant une méthode invasive, qui provoque parfois des désagréments :

• L’augmentation des risques d’accouchements déclenchés

• De la rétention urinaire

• L’impossibilité pour la mère de bouger ses membres inférieurs pendant un temps

 

 

aiguille et antidouleurs

 

  •  La rachianalgésie :

La rachianalgésie agit plus rapidement car les analgésiques sont injectés directement autour des nerfs de la colonne vertébrale. Cependant, elle est moins répandue et son action est brève : seulement 1,5% d’utilisation.

En plus, son utilisation répétée augmente le risque de liaisons nerveuses.

  • La RPC :

La rachi-péridurale combinée (RPC) associe l’efficacité de la péridurale et la rapidité de la rachianalgésie.

Par ailleurs, une étude comparative faite par le groupe Cochrane montre qu’elle provoque des démangeaisons sans accentuer les effets négatifs de la péridurale(2).

 

 

bébé et antidouleurs

 

 

Les méthodes alternatives: une tendance à l’efficacité relative 

L’analgésie par inhalation est une solution pharmacologique alternative qui soulage la douleur avec du protoxyde d’azote. Une étude de la même revue Cochrane a montré son efficacité, mais elle génère également nausées, vomissements et somnolences (3).

D’ailleurs, pour les femmes ne souhaitant pas utiliser de méthode invasive, il existe de nombreuses alternatives non pharmacologiques. 14 essais ont été effectués sur 1 537 femmes pour les tester (4):

  • l’acupuncture par exemple, qui repose sur le concept de flux d’énergie : le besoin de soulager la douleur est moins ressenti par les femmes qui l’ont testée. C’est  pourquoi, elle est associée à une baisse du nombre de césariennes et d’accouchements par voie basse assistée.
  • la relaxation donne les mêmes résultats et est aussi associée à une baisse d’accouchements par voie basse assistée.
  • l’immersion dans l’eau a montré une efficacité relative en comparaison avec une absence de soin, et procure une satisfaction de l’accouchement.
  • le blocage nerveux par anesthésie locale montre aussi des effets positifs.

 

 

massage et antidouleurs

 

Cependant, certaines alternatives n’ont pas collecté assez de preuves de soulagement, comme l’hypnose (en pleine expansion cependant), l’injection d’eau stérile ou encore l’aromathérapie qui ne montrent pas d’effets assez concrets.

Ces techniques alternatives n’effacent cependant pas 100% de la douleur, mais ont des effets calmants… restez donc courageuse !

 

Pour en savoir plus sur la péridurale et son action pendant le travail avant l’accouchement, vous pouvez consulter cet article !

Kiddizy vous met en relation avec les meilleurs professionnels, sophrologues, ostéopathes, tous spécialistes de la maternité et parentalité, pour mieux vous guider et conseiller avant le jour J !

En remplissant ce questionnaire d’orientation, vous serez contactés individuellement pour valider vos besoins et vous faire accompagner.

Sources :
(1) : B. Blondel, M. Kermarrec. Enquête nationale périnatalité – Les naissances en 2010 et leur évolution depuis 2003. Unité de Recherche Epidémiologique en Santé Périnatale et Santé des Femmes et des Enfants
(2) : S. W. Simmons, N. Taghizadeh, A.T. Dennis, D. Hughes, A. M. Cyna. Comparaison d’une rachi-péridurale combinée à une analgésie péridurale pendant le travail. Pregnancy and Childbirth Group , 2012
(3) : T.Klomp,  M. Van Poppel, L. Jones, J. Lazet, M. Di Nisio, A. LM Lagro-Janssen. Inhaled analgesia for pain management in labour. Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, 2012
(4) : C.A. Smith,  C. T. Collins, A. M. Cyna, C. A. Crowther. Complementary and alternative therapies for pain management in labour. L. Jones, M. Othman, T. Dowswell, Z. Alfirevic, S. Gates, M. Newburn, S. Jordan, T. Lavender, J. P. Neilson. Pain management for women in labour: an overview of systematic reviews. Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute