Poisson : ami ou poison pendant la grossesse ?

Poisson alimentation saine
Trouver un professionel

Si vous avez consulté notre article sur les bienfaits des omégas 3 durant la grossesse, alors vous savez que le poisson peut être très bénéfique pour le développement de bébé.

Cependant, plusieurs études ont démontré que le mercure présent dans le poisson pouvait nuire au bon développement de bébé

 

 

 

Le mercure toxique 

Le mercure est un métal naturellement présent dans notre environnement, mais il est également issu de l’activité humaine : l’incinération de déchets et la combustion de charbon génèrent une grande quantité de mercure.

Il finit par atterrir dans les océans et les lacs. Il se transforme alors en méthylmercure qui est une neurotoxine agissant sur le système nerveux, et s’accumule dans les tissus musculaires des poissons. 

Les poissons prédateurs et à grande espérance de vie, tels que le requin ou l’espadon, présentent les plus grandes concentrations de méthylmercure.

Une étude réalisée auprès de femmes vivant dans la Baie de Minimata au Japon (1), un environnement particulièrement pollué, a révélé un lien entre la présence de méthylmercure et une forte neurotoxicité des fœtus exposés.

Il faut donc être très vigilante!

 

espadon-poisson-grossesse-mercure-kiddizy

 

Finalement, peut-on dire oui au poisson ?

Les données démontrent que le cerveau du fœtus est particulièrement sensible à cette exposition. Il est donc conseillé d’éviter certains poissons à forte concentration en mercure comme le requin…

Le poisson n’est pas un poison ! (2) Il faut simplement faire attention à celui qu’on met dans son assiette. Nous vous conseillons de les choisir à faible concentration en mercure (saumon, maquereau, sardine, thon, sole…) ainsi que Bio et / ou Label Rouge. Aux Etats-Unis, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) conseille de faire au minimum deux repas à base de poisson par semaine (3).

Gardons aussi à l’esprit que les risques liés au manque d’oméga 3 sont bien plus importants que les risques liés à la consommation de poisson présentant un taux de mercure moyen (4) (5). Aussi, le manque d’oméga 3 durant la grossesse favoriserait une tendance à la dépression…

A ce sujet, lisez l’article 10 règles d’or pour éviter le baby blues.

Alors, mieux vaut dire oui au poisson !

 

Les experts sélectionnés par Kiddizy sont la pour vous, cliquez ici pour être être accompagnée.

Sources
(1) Mozaffarian D., Rimm EB. Channing Laboratory, Department of Medicine, Brigham and Women’s Hospital, and Harvard Medical School, Boston, Mass 02115, USA
(2) Maternal seafood consumption in pregnancy and neurodevelopmental outcomes in childhood (ALSPAC study): an observational cohort study. Hibbeln JR, et al. 2007.
(3) Long-chain Omega-3 Fatty Acids and Optimization of Cognitive Performance. Matthew Muldoon, et al. 2014.
(4) Omega-3 Fatty Acid and Nutrient Deficits in Adverse Neurodevelopment and Childhood Behaviors. Joseph R. Hibbeln, et al. 2015.
(5) Fish intake, contaminants, and human health: evaluating the risks and the benefits. Mozaffarian D. 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute