Antalgiques chez la femme enceinte : perturbateurs endocriniens?

antalgiques-femme-enceinte

Les antalgiques sont des médicaments courants voire quotidiens pour certaines femmes. Pourtant, la pharmacovigilance est peu claire à ce sujet. Ainsi, certaines études mènent des expériences pour étudier les perturbations endocriniennes dues à la prise d’antalgiques pendant la grossesse. 

 

L’aspirine, le paracétamol et l’ibuprofène sont trois antalgiques très courants. Ce sont des antidouleurs. On les retrouve dans de nombreux médicaments délivrables sans ordonnance, comme le doliprane par exemple.

Si la consommation est autorisée pour les femmes enceintes, que dit la pharmacovigilance vis-à-vis de ces antalgiques légers ? L’exemple du scandale à propos de l’Uvestérol  interpelle : la pharmacovigilance peut avoir un temps de retard.

professionnel naturopathe kiddizy

Plusieurs études s’intéressent à l’impact de la prise d’antalgiques pendant la grossesse sur le bébé. Les effets peuvent être visibles juste après la naissance comme jusqu’à l’adolescence. On parle surtout de perturbations endocriniennes.

 

Kidd’izy vous propose une synthèse des études récentes sur le sujet.

 

Une étude antalgiques danoise publiée en décembre 2016 (1) prend un échantillon large de femmes enceintes pour étudier l’impact de la prise d’antalgiques légers pendant la grossesse. Les chercheurs s’intéressent plus particulièrement à la distance ano-génitale. Cette distance est utilisée comme mesure de l’exposition aux hormones pendant la grossesse. Elle augmente lorsque le fœtus mâle est exposé à la testostérone.

 

Antalgiques pendant la grossesse : perturbateurs endocriniens pour les petits garçons.

Une étude danoise publiée en décembre 2016 (1) prend un échantillon large de femmes enceintes pour étudier l’impact de la prise d’antalgiques légers pendant la grossesse.

Les chercheurs s’intéressent plus particulièrement à la distance ano-génitale. Cette distance est utilisée comme mesure de l’exposition aux hormones pendant la grossesse. Elle augmente lorsque le fœtus mâle est exposé à la testostérone.

2500 femmes sont ainsi étudiées pendant les 28 premières semaines de leur grossesse. Leurs enfants sont examinés à leurs 3 mois. 40% d’entre elles ont pris pendant ce temps d’observation des antalgiques légers (aspirine, doliprane etc.).

Ils observent que la distance ano-génitale est réduite pour les bébés garçons dont la mère a pris des antalgiques légers pendant la grossesse. Ils en déduisent que la prise d’antalgiques pendant la grossesse peut mener à des perturbations endocriniennes sur le fœtus.

 

Antalgiques pendant la grossesse : pas de risque de cryptorchidie chez les petits garçons.

 La cryptorchidie est l’absence d’un ou deux testicules, ou la location anormale et inaboutie d’un testicule.

Une étude datant de 2012 (2) mène une expérience sur 3184 femmes aux Pays-Bas. Il s’agit de voir quel est l’impact de la prise d’antalgiques sur le risque de cryptorchidie. Ces femmes ont répondu pour cela à 3 questionnaires, correspondant aux trois trimestres de grossesse.

Ces chercheurs néerlandais montrent que la prise d’antalgiques pendant la période où la différenciation sexuelle se fait augmente le risque le bébé garçon ait un problème au niveau de la formation de ses testicules.

La différenciation sexuelle se fait les 15 premières semaines. En général, à partir de la 16ème semaine, on est capable de voir le sexe de l’enfant lors de l’échographie.

Ce résultat est cependant à nuancer. En effet, une étude publiée en mai 2017 (3) revient sur toute la littérature précédente concernant le lien entre antalgiques et cryptorchidie. Cette méta-analyse reprend ainsi 10 études sur 350 précédemment publiées. La conclusion de ces chercheurs est que le lien entre antalgiques et cryptorchidie est très faible.

La pharmacovigilance au niveau de l’impact des antalgiques est donc encore assez indécise sur les conseils à donner.

 

Enfin, une antalgiques autre perturbation endocrinienne régulièrement citée est l’hypospadias. L’hypospadias est une malformation du pénis, faisant que l’ouverture de l’urètre se situe dans la face intérieure du pénis au lieu de son extrémité. Elle touche le fœtus masculin lors de la grossesse.

 

Antalgiques pendant la grossesse : risque d’hypospadias chez les petits garçons.  

Enfin, une autre perturbation endocrinienne régulièrement citée est l’hypospadias. L’hypospadias est une malformation du pénis, faisant que l’ouverture de l’urètre se situe dans la face intérieure du pénis au lieu de son extrémité.  Elle touche le fœtus masculin lors de la grossesse.

L’étude néerlandaise précédemment citée s’intéresse également à l’impact de la prise d’antalgiques sur les risque d’hypospadias. C’est un phénomène qui touche encore exclusivement les petits garçons. Les chercheurs trouvent que parmi les cas d’hypospadias relevés, 32% d’entre eux sont des cas où une prise d’antalgiques a été notifiée pendant la grossesse. Par comparaison, 29,9% des enfants en bonne santé ont une mère ayant pris des antalgiques, pendant la grossesse.

Il existe donc un risque supplémentaire d’hypospadias chez les petits garçons dû à la prise d’antalgiques mais celui-ci reste relativement faible.

Le travail de pharmacovigilance à propos de la prise d’antalgique est donc encore incomplet. Kidd’izy vous recommande de contacter des professionnels certifiés pour vous conseiller à propos de la prise d’antalgiques pendant la grossesse. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou naturopathe spécialisé en maternité.

 

pro kiddizy

 

Sources :
(1) Maternal use of mild analgesics during pregnancy associated with reduced anogenital distance in sons: a cohort study of 1027 mother–child pairs
(2) Intrauterine exposure to mild analgesics during pregnancy and the occurrence of cryptorchidism and hypospadia in the offspring: the Generation R Study
(3) Analgesia use during pregnancy and risk of cryptorchidism: a systematic review and meta-analysis.
les professionnels certifiés Kidd'izy répondent en 24h aux questions des parents gratuitement

Mon compte fidélité

Vous n'êtes pas connecté

Votre fidélité récompensée!


Plus vous partagez les articles sur vos réseaux, plus vous gagnez de cadeaux!

promotion 20 euros offerts sur la box de produits recommandés par les professionnels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *