Diabète gestationnel: et si les pères n’étaient pas épargnés ?

Pères diabète
Trouver un professionel

Environ 5% des femmes enceintes déclarent un diabète gestationnel.

C’est une intolérance au glucose, repérée pour la 1ère fois lors de la grossesse, qui a plusieurs incidences.Le nourrisson risque d’être en surpoids à la naissance et de souffrir d’hypoglycémie. La maman, quant à elle, risque une pré éclampsie et une césarienne. Ainsi qu’un diabète de type 2 plus tard, qui sera sept fois plus élevé que chez les autres femmes.

Mais une étude canadienne de l’université de McGill (1) fait de nouvelles révélations cette fois sur les pères.

Elle a été menée de 1990 à 2012 sur plus de 70 000 pères et publiée fin 2015 dans la revue Diabetes Care.

 

 

réduire-sucre-diabete-gestationnel-enfants-diabète

 

Diabète gestationnel chez la mère, signe précurseur de diabète chez le père ?

Cette nouvelle hypothèse émise par l’équipe de chercheurs sur le diabète gestationnel a permis une découverte majeure, alors que ce lien n’avait jusqu’alors jamais été étudié…

C’est ainsi que la santé des pères a été suivie durant environ 13 années. Ceux dont la conjointe n’avait pas présenté de diabète gestationnel, avaient un risque de diabète de type 2 de 3/1000. Tandis que ceux dont la conjointe avait eu un diabète gestationnel avaient un risque de 4/1000, soit un risque 33% plus élevé.

Ces résultats sont sans doute liés à l’environnement culturel et au mode de vie du couple. Tous deux ayant une incidence sur la survenue d’un diabète.

 

Prévenir le diabète chez les pères ?

Désormais, les médecins pourront mieux détecter les diabètes de type 2 des pères, grâce à la surveillance accrue de ceux dont le facteur de risque environnemental est élevé, du fait du diabète gestationnel de leur conjointe.

 

 

diabete-gestationel-mère-père

 

Comment prévenir le diabète gestationnel chez les mères ?

Plusieurs recommandations ont été émises :

Une alimentation équilibrée, riche en fibres et faible en glucides. Ceci relève d’une étude anglo-saxonne (2) portant sur 15 000 femmes et publiée en décembre 2015. Cette étude a mis en exergue un lien entre une consommation élevée de pommes de terre chez les femmes enceintes et un risque accru de diabète gestationnel.

Une activité physique mesurée pendant la grossesse diminuerait les risques (gym douce, marche, natation)

Un dépistage précoce, lors du 1er trimestre de grossesse, notamment chez les populations à risque (antécédent de diabète, taux élevé de liquide amniotique, grossesse après 35 ans, mesures du fœtus)

 

 

diabete-gestationel-père

 

Quelques rappels importants

Le diabète gestationnel est en constante augmentation dans notre société. C’est une pathologie qu’il faut prendre au sérieux pour ne pas nuire à la santé de la maman et du bébé.

 

Si vous avez le moindre doutes ou des antécédents familiaux, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un professionnel  durant votre grossesse.

Ainsi, vous pourrez prendre de bonnes habitudes alimentaires et éviter toute complication pré et post natale.

Les experts sélectionnés par Kiddizy sont la pour vous, cliquez ici pour être être accompagnée.

 

Sources:
1. Kaberi Dasgupta, Nancy Ross, Sara Meltzer, Deborah Da Costa, Meranda Nakhla, Youssef Habel, and Elham Rahme
2. Wei Bao, postdoctoral fellow, Deirdre K Tobias, instructor, Frank B Hu, professor, Jorge E Chavarro, associate professor, Cuilin Zhang, senior investigator
http://care.diabetesjournals.org/content/early/2015/06/25/dc15-0855.full.pdf+html?sid=fbc19c3c-6256-463a-9781-d21e5a28c02e
http://www.bmj.com/content/352/bmj.h6898
Mis à jour le 03/08/17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute