Grossesse et mal de dos

grossesse et mal de dos
Trouver un professionel

La grossesse est une période d’adaptation physique, émotionnelle et psychique importante pouvant entrainer des déséquilibres physiologiques gênant pour la femme. Ces changements peuvent entrainer des douleurs et des troubles fonctionnels pendant la grossesse.

Il n’y a pas de période optimale pour consulter en ostéopathie. Les femmes enceintes peuvent venir à titre préventif ou dès l’apparition des premiers symptômes.

Avec l’avancement de la grossesse et l’extension de l’utérus, les femmes vont naturellement modifier leur posture. Cela peut entrainer des troubles ostéo-articulaires comme des douleurs lombo-pelviennes, des douleurs ligamentaires du bassin, des dorsalgies, cervicalgies, coxalgies (douleur de hanche), des sciatalgies (douleur dans la fesse), un syndrome du canal carpien…

 

Grossesse et mal de dos. Bienfaits de l'ostéopathie.

 

Les douleurs de la ceinture pelvienne

Les douleurs de la ceinture pelvienne (bassin) sont environ quatre fois plus fréquentes que les douleurs lombaires (bas du dos).

Elles sont décrites comme profondes, lancinantes, récurrentes, unies ou bilatérales, entre la crête iliaque postérieure et le pli fessier, elles vont parfois irradier vers la face postéro-latérale de la cuisse, le genou ou le mollet mais pas vers le pied.

Ces douleurs, plus fréquentes pendant la grossesse que le post-partum, sont invalidantes et minimisent l’activité physique. Certains facteurs tels qu’un antécédent de traumatisme pelvien, une lombalgie chronique et la lombalgie au cours d’une grossesse précédente (85% des patientes souffrant de lombalgies lors d’une grossesse précédente développeront une lombalgie pendant la grossesse suivante), la prise de poids excessive au cours de la grossesse augmenteraient le risque de lombalgies et de douleurs pelviennes au cours de la grossesse. (1)

Les lombalgies

Les lombalgies (douleurs en bas du dos) pendant la grossesse sont fréquentes et ont un impact important sur la qualité de vie des femmes enceintes.

On estime que 50% des femmes vont souffrir de ces maux au cours de la grossesse ou pendant le post-partum. Ces lombalgies semblent être la résultante de facteurs mécaniques tels que la prise de poids, le déplacement du centre de gravité etc., et de facteurs hormonaux entrainant une hyperlaxité ligamentaire induite par la relaxine, mais aucune étude ne trouve de cause certaine à ces douleurs. (1)

L’aspect multifactoriel des différentes douleurs et symptômes est pris en compte en ostéopathie.

efficacite osteopathie

 

Efficacité de l’ostéopathie

D’après l’étude PROMOTE (2), l’ostéopathie pendant la grossesse se révèle être efficace pour atténuer les douleurs lombaires et les restrictions d’activités qu’elles entrainent notamment au cours du troisième trimestre. La clinique montre son efficacité également pour les douleurs de la ceinture pelvienne et ce tout au long de la grossesse.

L’ostéopathie soulagerait les douleurs musculo-squelettiques des femmes enceintes et réduirait leur besoin en médication avant (3) et pendant l’accouchement (4).
De plus, une étude rétrospective évoque la possibilité que le traitement ostéopathique ait également un effet bénéfique sur le futur nouveau-né en diminuant le risque d’accouchement avant terme et la présence de méconium dans le liquide amniotique (5).

 

L’ostéopathie avant, pendant et après la grossesse

L’ostéopathe est à même de proposer une préparation physique à l’accouchement. L’ostéopathie s’inscrit dans une démarche à la fois préventive et curative. Que la femme consulte régulièrement en amont de sa grossesse et/ou pendant, il s’agit d’une prévention qui consiste à détecter et à régler les déséquilibres préexistants encore muets pouvant se déclarer avec l’avancement de la grossesse et lors de l’accouchement.

Les soins proposés lors d’une séance d’ostéopathie ont pour objectifs d’améliorer la posture dans son ensemble, la respiration et la mobilité de l’ensemble du corps.
Le projet thérapeutique est de permettre une grossesse la plus sereine possible, un accouchement le plus physiologique possible et une récupération post-partum la plus confortable possible.
L’ostéopathie pour le nouveau-né est également conseillée à titre préventif dans les premières semaines et premiers mois de vie.

 

Article rédigé par Fabien Collombelle, ostéopathe spécialisé en périnatalité, exerçant à Saint-Germain-en-Laye et membre du réseau de professionnels Kidd’izy. Vous pouvez en savoir plus sur l’expérience, les prestations, les tarifs de Fabien Collombelle et réserver une consultation ici.

 
(1) Katonis P, Kampouroglou A, Aggelopoulos A, Kakavelakis K, Lykoudis S, Makrigiannakis A, et al. Pregnancy-related low back pain. Hippokratia. 2011;15(3):205‑10.
(2) Hensel KL, Buchanan S, Brown SK, Rodriguez M, Cruser des A. Pregnancy Research on Osteopathic Manipulation Optimizing Treatment Effects: the PROMOTE study. Am J Obstet Gynecol. janv 2015;212(1):108.e1‑9.
(3) Brady R.E., Rottman J., Kappler R.E., Veith E.K. « Osteopathic manipulation to treat musculoskeletal pain associated with pregnancy », J. Am. Osteopath. Assoc., 1997, 97, p. 479.
(4) Guthrie R.A., Martin R.H. « Effects of pressure applied to the upper thoracic (placebo) versus lumbar areas (OMT) for inhibition of lumbar myalgia during labor », J. Am. Osteopath. Assoc., 1982, 82, p. 247-251.
(5) King H.H., Tettambel M.A., Lockwood M.D., Johnson K.H., Arsenault D.A., Quist R. « Osteopathic manipulative treatment in prenatal care: a retrospective case control design study », J. Am. Osteopath. Assoc., décembre 2003, 103 (12), p. 577-582.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute