Ménopause précoce: comment la retarder?

ménopause précoce- mère qui lit
Trouver un professionel

La ménopause est précédée d’une période de transition appelée ménopause précoce (ou encore préménopause), lors de laquelle la sécrétion d’hormones sexuelles diminue progressivement.  

 

Caractérisée par des bouffées de chaleur, prise de poids, baisse de libido et arrêt des menstruations pour certaines, la préménopause peut parfois faire l’objet d’un traitement. Cette période de transition avant la ménopause survient en général dès 45 ans et peut durer jusque 5 ans avant l’actuelle ménopause.

 

Cependant, avant la quarantaine, une femme sur 100 est touchée par ce phénomène d’insuffisance ovarienne.

 

Quelles causes provoquent cette préménopause ? Les scientifiques et spécialistes nous éclairent sur le sujet et nous donnent des pistes pour soulager vos symptômes et concevoir un enfant pendant la préménopause.

 

 

femme-ménopause-fertilité

 

Votre état de santé et mode de vie impactent le développement de la ménopause précoce.

 

Vos gènes et la ménopause

Des scientifiques anglais ont démontré que l’âge de votre ménopause pouvait découler de celui de votre mère. Ainsi, si sa ménopause était précoce, vous avez 6 fois plus de chance que la vôtre le soit également (1).

Egalement constaté aux Etats-Unis, 7% des femmes sont touchées par une insuffisance ovarienne précoce en 2015 (2).

 

L’épilepsie, cause de ménopause précoce

Une étude menée à Washington démontre que 14% des femmes épileptiques âgées de 45 ans sont amenées à avoir une ménopause précoce, face à 1% de la population globale (3).

 

La cigarette, baisse de fertilité et préménopause

Fumer peut engendrer une ménopause précoce à cause des effets anti-œstrogènes de la cigarette. En moyenne, les fumeuses sont ménopausées 1 à 2 ans avant les non-fumeuses (4).

Des chercheurs américains ont étudié le rapport entre le problème de fertilité, la consommation de tabac et la préménopause sur 93 000 femmes déjà ménopausées. Les fumeuses et celles qui l’ont été ont répondu à un questionnaire concernant leur consommation journalière de tabac, l’âge auquel elles avaient commencé et combien d’années elles avaient fumé. Les non-fumeuses ont été questionnées sur un éventuel tabagisme passif.

Les résultats des analyses démontrent que l’exposition au tabac a bel et bien un effet décroissant sur la fertilité, augmentant le risque de préménopause. Les fumeuses et anciennes fumeuses ont 14% de risque de plus que les non-fumeuses d’être infertile, ainsi que 26% de risque qu’elles d’être ménopausé avant 50 ans.

On ne peut que vous conseiller d’arrêter la cigarette, qui est aussi un facteur d’infertilité de vos garçons et a un impact non négligeable sur le fœtus si vous fumez enceinte….

 

 

cigarette-menopause-precoce

 

Retarder la préménopause lorsque l’on veut tomber enceinte…

 

Fertilité préménopausée ?

Durant la préménopause, le cycle menstruel est perturbé mais n’est pas encore complètement interrompu. L’ovulation, quand bien même irrégulière, a toujours lieu. De ce fait il subsiste des chances pour que vous tombiez enceinte.

Cependant votre cycle menstruel étant perturbé, vos règles sont irrégulières, par conséquent il vous sera plus difficile de tomber enceinte. Mais ce n’est pas impossible !

 

Une grossesse envisageable !

Une récente étude menée aux Etats-Unis a étudié les moyens de contraception chez les femmes péri-ménopausées. Avec l’âge, la fécondité d’une femme diminue mais ne disparaît pas complètement avant la ménopause. Avant la ménopause, à 45 ans, le taux de fécondité est de 45%.

Après 40 ans, 75% des grossesses sont inattendues et conduisent à un chamboulement émotionnel et physique important (5).

Comme la ménopause a un impact comportemental chez la femme, consultez un professionnel pour la diagnostiquer avant d’essayer de tomber enceinte.

 

 

ménopause-bébé-grossesse

 

2 méthodes simples et naturelles pour retarder la période de transition avant la ménopause et ainsi tomber enceinte !

 

Stopper sa consommation de tabac

Le fait de fumer restreint le flux sanguin et cause l’augmentation de votre pression artérielle.

Fumer affecte également les organes reproductifs en abîmant prématurément les ovaires, rendant ainsi votre désir d’enfant plus compliqué et dangereux pour maman et pour bébé (4) !

 

Réduire son cholestérol

Selon l’étude de Framingham, une diminution de cholestérol peut retarder de 4 ans l’apparition de la ménopause.

Pendant un an, des chercheurs américains se sont penchés sur le sujet. Ils ont ainsi suivi 501 couples du Michigan et du Texas essayant d’avoir un enfant. Après quelques prises de sang pour évaluer le taux de cholestérol des patients, 347 couples ont réussi à concevoir un enfant. Les analyses ont démontré qu’il y avait un lien indéniable entre le taux de cholestérol des patients et la conception d’un enfant car sur les 347 couples, la plupart avait un faible taux de cholestérol (6).

Mangez équilibrez est donc une nécessité pour booster vos possibilités de tomber enceinte! Cette bonne habitude vous évitera ensuite les risques de dépression post partum. N’oubliez pas aussi qu’une quantité suffisante en oméga 3 est essentielle pour le bon développement du fœtus.

 

Suivez le guide nutrition de l’INPES ou consultez un diététicien ou nutritionniste pour être suivi personnellement.

 

Kiddizy vous met en relation avec les meilleurs professionnels, sophrologues, ostéopathes, thérapeutes en infertilité, nutritionnistes, tous spécialistes de la maternité et parentalité, pour soulager vos maux !

En remplissant ce questionnaire d’orientation, vous serez contactés individuellement pour valider vos besoins et vous faire accompagner.

29/07/2016

Sources:
(1) Common genetic variants are significant risk factors for early menopause, Anna Murray, Claire E. Bennett, John R.B. Perry, Michael N. Weedon, ReproGen Consortium, Patricia A. Jacobs, Danielle H. Morris, Nicholas Orr, Minouk J. Schoemaker3, Michael Jones, Alan Ashworth and Anthony J. Swerdlow. 2010, UK. http://hmg.oxfordjournals.org/content/early/2010/10/14/hmg.ddq417.abstract
(2) Chapman C, Cree L, Shelling AN. The genetics of premature ovarian failure: current perspectives. 2015.

(3) Premature ovarian failure in women with epilepsy. 2001. Klein P, et al.

(4) Andrew Hyland, Kenneth Piazza, Kathleen M Hovey, Hilary A Tindle, JoAnn E Manson, Catherine Messina, Cheryl Rivard, Danielle Smith, Jean Wactawski-Wende. Associations between lifetime tobacco exposure with infertility and age at natural menopause: the Women’s Health Initiative Observational Study. Tobacco Control, 2015.
(5) Contraception and hormonal management in the perimenopause, 2015, Long ME 1 , Faubion SS, MacLaughlin KL, Pruthi S, Casey PM, Division of Gynecology, Mayo Clinic , Rochester, Minnesota.
(6) Lipid Concentrations and Couple Fecundity: The LIFE Study, Enrique F. Schisterman, Sunni L. Mumford, Richard W. Browne, Dana Boyd Barr, Zhen Chen, and Germaine M. Buck Louis, 2013.
Article mis à jour le 02/08/17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas le temps de tout lire ?
VOUS ALLEZ ADORER LES "ONE MINUTE NEWS"

1 fois par semaine, dans votre boite mail,
1 actualité d'expert à lire en moins d’1 minute